Rispondi

"Docteur en l'un et l'autre droit" ou "juris utriusque doctor"

sebllor
male
Messaggi: 7
Albero : Non grafico
Vedere il suo albero genealogico
Bonjour,

je recherches des informations sur cette mention découverte dans un acte du Jura de 1662.
J'ai pu trouver qu'il s'agissait d'une licence ou doctorat en droit canon et droit civil et que ce diplôme était fréquent du Moyen Âge à la fin de l'époque moderne dans les universités européennes.
Est-ce que ce diplôme correspond à une profession particulière et si oui laquelle ?

Merci

dbassanobarat
female
Messaggi: 1660
Albero : Grafico
Vedere il suo albero genealogico
Les Universités depuis le Moyen âge enseignent les deux droits, droit canon (celui de l'Eglise ) et le droit civil.
Le Droit comme corpus était d'abord le droit Romain (origine du droit civil) depuis la plus haute antiquité ( les XII Tables vers 450 avant notre ère), mais le droit Romain s'est construit pendant plus d'un millénaire et à la fin de l'Empire Romain celui-ci s'est divisé en deux : l'Empire d'Orient dont la capitale était Constantinople (Istamboul de nos jours) et l'Empire d'Occident qui tombe sous les coups des Barbares (les Germains ) en 476, mais l'Empire et son droit continuent en Orient à Constantinople/Byzance jusqu'en 1453, il est même écrit, mis en ordre, commenté, codifié en Orient dans les écoles byzantines .
En Occident le droit Romain civil, lui, a été remplacé par le droit religieux de l'Eglise (le droit canon) et les coutumes et les droits barbares qui sont éparses et peu codifiés, mais petit à petit les textes arrivent de Constantinople et la première université à avoir "reçu le droit romain" et l'avoir étudié c'est Bologne en Italie et ensuite Orléans en France car l'Université de Paris soumise au Pape ne voulait pas de l'enseignement du droit civil (de l'Etat séparé de l'Eglise) mais Philippe le Bel a eu besoin de juristes pour conforter son pouvoir royal en se libérant un peu de la papauté et le droit civil a été enseigné, à Orléans proche de Paris, puis à Toulouse pour le midi et dans toutes les Universités qui se créent alors...

Le droit civil au Moyen âge sert à former toute l'administration Royale (France, Angleterre, Italie) ou des grands principautés, mais aussi tous les techniciens du droit (Praticiens, Notaires, Avocats ...) . Le droit canon lui sert à régler tout ce qui est de l'ordre du religieux, il forme les grands administrateurs de l'Eglise, la gestion des monastères, de tout ceux qui relèvent de l'ordre du Clergé, ils veillent aussi à effacer les hérésies potentielles (contre les Vaudois, les Cathares) : la Réforme va voir s'opposer "les tenants de l'hérésie de Calvin" et les magistrats canonistes, outre les guerres de Religion).

Donc au XVIIème siècle pour répondre à votre question la plupart des Universités enseignent les deux droits, le diplôme le plus haut (comme aujourd'hui) est le doctorat et les meilleurs éléments sont docteurs "in utriusque juris" , ils peuvent siéger et plaider devant toutes les juridictions par exemple quand il y a des contentieux entre une Abbaye et un abbé laïc, sur des questions de droit privé comme le consentement au mariage (grosse pomme de discorde entre le Roi et l'Eglise Romaine), ils ont les métiers du droit, ce sont des administrateurs dans les différents bureaux de l'Administration royale ou provinciales, ils sont greffiers, avocats et,pour ce qui est du droit canon, s'ils rentrent dans les ordres (au sens religieux du terme) le droit canon avec la théologie est un des éléments nécessaire à connaître pour devenir prêtres : connaître le licite et l'illicite, débattre des "cas de conscience", arbitrer religieusement.

Bref ils sont destinés à appartenir aux "ordres" (sous l'Ancien régime on parle peu à l'époque de classes sociales) les plus élevés de la société, le clergé, et la part du Tiers -état qui est celle de la bourgeoisie, bourgeoisie qui achète des offices et pourquoi pas au bout de plusieurs générations certains arrivent à accéder à la noblesse de robe celle des Parlementaires, l'ordre supérieur, les docteurs en Droit devenaient bien souvent des nobles de robe (ie. à Toulouse les Capitouls).

Cordialement
Dominique
PS "in utriusque juris" veut dire qu'ils sont docteurs deux fois: et en droit civil et en droit canon : docteur dans l'un et l'autre droit.

sebllor
male
Messaggi: 7
Albero : Non grafico
Vedere il suo albero genealogico
Un grand merci pour votre réponse très complète.

Cordialement

Rispondi

Torna a “Métiers d'autrefois”