Rispondi

"Portage de charges Céphalique"

flegarrec1
flegarrec1
Messaggi: 8
Albero : Grafico
Vedere il suo albero genealogico
Bonjour...
Je mène une recherche ethno-technique sur le "Portage de charges céphalique"... ou, autrement dit, le "Portage de charges sur la tête"... Charges diverses : pots de lait, pots d'eau, paniers de sel, paniers de poissons et coquillages, fagots de bois, sacs de charbon de bois, tuiles pour l'ostréiculture, etc... Mon champ de recherche est la Bretagne, les cinq départements... et principalement les femmes qui transportaient ses charges quotidiennement dans le cadre de "corvées domestiques", ou semi-professionnellement (combinaison d'activités saisonnières e/ou opportunistes avec les activités dites domestiques), ou professionnellement dans le cadre "artisanal" (par ex : portage d'eau)... Ce thème n'a jamais été traité, les documents écrits sont extrêmement rares et l'iconographie (oeuvres picturales, cartes postales et photos argentiques) est assez pauvre... Je sollicite donc ici la collaboration des adhérents Geneanet... Mon intention à terme étant la publication non lucrative d'une étude ouverte à toutes et tous...
Merci de bien vouloir adresser vos réponses via la messagerie interne Geneanet.
Francis Louis Le Garrec
flegarrec1

psaliou
psaliou
Messaggi: 9920
Albero : Grafico
Vedere il suo albero genealogico
Bonjour,
Intéressant.
La rareté des documents n'est-elle pas liée à la rareté de la pratique? Le port généralisé de la coiffe ou du bonnet par les femmes limite cette pratique.
Pour tout ce qui concerne le milieu maritime, porter un panier dégoulinant sur la tête n'est pas très "confortable".
Dans les champs le panier à 2 anses porté en appui sur la hanche, sur l'épaule ou à 2 semble être le plus courant.
De même, le panier à 1 anse porté au creux du coude semble dominer dans les photos des marchés....etc...
Mais si vous avez étudié le sujet de près vous pouvez peut-être mieux orienter les recherches.

J'ai rapidement feuilleté un quinzaine d'ouvrages de photos de Bretagne sans grand succès. Il y a bien cette photo d'un marchand de poissons dans la région de Saint-Pol-de-Léon qui utiliserait cette méthode de portage.
Porteur 002 (2).jpg

Ou cette porteuse d'eau de Morlaix:
http://www.collections.musee-bretagne.fr/ark:/83011/FLMjo291499

Porteuse d'eau.JPG
Ultima modifica di psaliou il 28 ottobre 2019, 07:28, modificato 2 volte in totale.
Kenavo,
Pierre

bricor
bricor
Modératrice bénévole
Messaggi: 21423
Albero : Non grafico
Vedere il suo albero genealogico
Bonjour,

votre fil a sa place dans le forum des métiers où je l'ai déplacé.

Cordialement

Brigitte
Modératrice bénévole sans lien de subordination avec généanet.

Questions fréquentes
http://www.geneanet.org/forum/?topic=574496.0
________________________________________________________________
"A l'an que vèn, e se sian pas mai que siguen pas mens"

femuse
femuse
Messaggi: 2641
psaliou ha scritto:
28 ottobre 2019, 07:03
.... porter un panier dégoulinant sur la tête n'est pas très "confortable".
Cela me rapelle un film Anglais des annees 30 que j'ai vu recement.

C'etait a Londre:

un marchant de poisson dans la rue portant une caisse de poissons sur la tete, et il avait l'air de trouver cela "normal" .
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Si ne répond pas a votre question du forum, cela n'est pas parceque je vous ignore,
c'est simplement que je n'ai pas reçu de notification.
:evil:

psaliou
psaliou
Messaggi: 9920
Albero : Grafico
Vedere il suo albero genealogico
femuse ha scritto:
28 ottobre 2019, 16:44
psaliou ha scritto:
28 ottobre 2019, 07:03
.... porter un panier dégoulinant sur la tête n'est pas très "confortable".
Cela me rapelle un film Anglais des annees 30 que j'ai vu recement.

C'etait a Londre:

un marchant de poisson dans la rue portant une caisse de poissons sur la tete, et il avait l'air de trouver cela "normal" .
Il y a une subtilité: des poissons vidés et nettoyés ne dégoulinent pas.
Kenavo,
Pierre

flegarrec1
flegarrec1
Messaggi: 8
Albero : Grafico
Vedere il suo albero genealogico

utant

Messaggio 29 ottobre 2019, 18:02

Bonjour...
et merci pour vos réponses...
Le "Portage de charges céphalique" pourtant pratiqué depuis de nombreux siècles dans toutes les régions du monde - voire depuis des millénaires selon certaines sources dites "très informées" - est surtout connu aujourd'hui par les images de femmes africaines transportant des pots d'eau ou des fagots de bois sec à travers la savane et les déserts. Partout dans le monde c'était principalement les femmes qui assuraient ces "Portages céphaliques"- et encore en 2019 dans certaines zones géographiques !! -... Transports d'eau, de bois, de lait, d'eau, de sel, de poissons et coquillages, de briques, de pierres et de gravois, de tuiles (ostréiculture), et plus encore. Des charges, pouvant aller de 15 à 50-60 kgs, déplacées sur des dizaines de kilomètres de terrains rocailleux/terreux/sableux, accidentés/dénivelés... Des transports quotidiens dits "domestiques" - les corvées - qui pouvaient aussi être combinés avec des activités semi-professionnelles saisonnières ou opportunistes mais également se professionnaliser et "bénéficier" d'un statut artisanal... La professionnalisation était surtout une affaire d'hommes, couramment pour les "Porteurs d'eau"...
Sur Pinterest j'ai collecté quelques centaines d'images de ces "Porteuses de charges céphaliques" à travers le monde, et y compris de très jeunes enfants !. Des images provenant essentiellement d'Asie, du Moyen-Orient et d'Afrique mais également, moins nombreuses, d'Italie, d'Espagne, du Portugal et de France. Et pour la France, de Corse, des hautes-Pyrénées, d'Auvergne, du Pays Basque et de Bretagne. Concernant la Bretagne j'ai ainsi collecté une trentaine de cartes postales : 1) du Finistère : "Les pêcheuses-porteuses de Kehorres" (Relecq-Kerhuon/Rade de Brest) et "Les porteuses d'eau" de Morlaix ; 2) du Morbihan : "Les marchandes-porteuses de lait" de Lorient, Pontivy, Gourin et alentours ; 2) de Loire-Atlantique : "Les Porteresses de sel" de Batz-sur-mer, Guérande et alentours... Les sources iconographiques de ces images/cartes postales bretonnes sont essentiellement : a) Pinterest ; b) la base Carolis du Musée de la Carte Postale "Le Carton Voyageur" (beau site dont j'ai commencé récemment le dépouillement) ; c) Le Musée de Bretagne ; d) Gallica/BNF... mais ce sont souvent les mêmes images qui circulent... Sur le net j'ai également collecté au fil de mes pérégrinations, presque au hasard, quelques oeuvres picturales d'artistes tels que Mathurin Méheust, Claude Monet, Jules Breton, Julien Dupré, Friedrish Eduard Meyerheim (Notez que je suis originaire de Pont-Aven !!). Pour avant la naissance de la photographie ces oeuvres sont des témoignages précieux...
Concernant le portage du poisson et des coquillages je me suis intéressé, et m'intéresse encore, à la fabrication des paniers, notamment ceux des "Porteuses-pêcheuses Kerhorres" qui sont appelés localement "Boutok"... Ces "Boutoks" étaient posés sur un plateau , bois ou zinc, comme protection contre les écoulements éventuels !!! Il s'agissait donc d'une vannerie adaptée pour le "Portage céphalique"... Dans la région de Pluvigner, selon Roger Herisset, ethnologue, la vannière Julia Le Gallo témoigne qu'elle plaçait les anses plutôt sur le côté pour faciliter le portage sur la tête... D'autres types de paniers pour le transport ou le stockage du poisson et des coquillages étaient fabriqués en Bretagne : Les "Sklissen" (pays Vannetais) ou "Baskoden" (Pont l'Abbé-Combrit...), les "Bosselle" (pour la pêche à l'anguille), et les "Mayun" (marais de la Bièvre et Guérande... entre autres)...Des fiches "Savoir-Faire" sur ces types de vannerie sont consultables sur le site du "Centre Français du Parimoine Culturel Immatériel" (basé à Vitré)... pas d'accès facile... Rédaction des fiches par Roger Hérisset... Voir aussi le numéro 122 de la revue "Ar Men" qui présente un dossier "Les vanniers de Rannée en Pays Gallo, une dynastie d'artistes de l'osier", et encore disponible selon son nouveau patron Ronan Tanguy, ronan.tanguy@armen.bzh
Concernant le portage de l'eau et du lait j'ai découvert une étude de Lionel Pirault et Nicolas Bonnin, "Un atelier de potier à Landieul", in "la "Revue Archéologique de l'Ouest", année 1994/11/pp. 173-195... en ligne sur le site "Persée"... Selon cette étude, concernant ces récipients spécifiques, "...pour les "Buies" la seule modification notable semble être l'apparition au début du XXe siècle d'une anse sommitale haute remplaçant l'anse latérale plate. Cette transformation correspond vraisemblablement à un changement de mode de portage. Le portage à bras ou à balancier se substitue au portage traditionnel sur la tête"... L'ancienneté du "Portage de charges céphalique" est donc ainsi confirmée... du moins le portage des liquides ! Les "Buies" sont des pots et jarres en terre cuite...
J'ai également découvert un texte médical traitant les maladies et lésions particulières que subissaient les porteurs d'eau de Rennes (scoliose, lardose, cyphose, lésions des rachis thoracique et lombaire, etc)...
Il y a quelques jours j'ai aussi lancé une recherche Geneanet sur les "Porteurs d'eau" via la rubrique "Métier"... Sur la répartition des "Porteurs d'eau en France j'ai ainsi obtenu une "cartographie statistique (s)" basée sur les relevés généalogiques publiés par les adhérents...
Concernant la Bretagne les porteurs d'eau sont essentiellement situés, pour la période 1700 à 1950, sur Nantes, Redon, Rennes, Betton, Fougères et région de Vannes... Et, ce qui est surprenant, rien sur Brest, Lorient, Quimper, Saint-Brieuc, Morlaix, etc... Comment interpréter cela ?? J'aurais aimé obtenir l'identité et le nombre des personnes répertoriés dans ces statistiques... mais !!??
En prospectant sur Geneanet via la rubrique "Rechercher vos ancêtres", en utilisant exclusivement l'item "Profession", sans renseigner patronyme, lieu et date, j'ai obtenu plus d'une "huitantaine" (à la mode belge !) de réponses, dont 8 "Porteuses d'eau", 20 "Porteuses de sel", 25 "Porteurs d'eau, quelques "Porteuses de paniers", de nombreuses "Porteuses de pain"...Aucune "Porteuse de lait" mais de nombreuses "Marchandes de lait"... Toutes ces réponses étant évidemment rattachées à une arbre généalogique !! Il m'a tout de même fallu tourner de très nombreuses pages !!!
Je vais clore ici ce "message" sans doute un peu long... mais, pour que chacune-chacun puisse éventuellement mieux m'aider, il me fallait détailler un minimum. Ma cible principale reste bien le "Portage de charges céphalique" par les femmes, dans les cinq départements bretons... Et je m'intéresse ici à la vannerie, à la poterie parce que chacune de ces techniques de fabrication artisanale me renseigne sur les pratiques et les usages locaux de ce type de portage universel, et idem pour l'aspect médical/Physiologique/bio-mécanique...
Le Graal serait de parvenir à nommer toutes ces personnes qui apparaissent sur les images bretonnes qui circulent et sont parfois vendues à des prix insensés et sans aucun souci de préservation patrimoniale.
Merci pour l'image du "Porteur de poisson" de Saint-Pôl de Léon !!!
Er merci pour votre collaboration.
Francis Louis Le Garrec
flegarrec1

Rispondi

Torna a “Métiers d'autrefois”