Rispondi

Qui est enterré dans la sépulture familiale ?

lijewskil
lijewskil
Messaggi: 7
Albero : Grafico
Vedere il suo albero genealogico
Bonjour,
Ma famille possède une concession à perpétuité dans un petit village d'Auvergne. Elle a été achetée par mes grands parents en 1938. Je cherche à savoir qui sont les personnes qui y sont enterrées, mais la mairie de la commune me dit ne posséder aucune archive antérieure à 1985... ce qui n'est pas si vieux ! La secrétaire de mairie dit ne pas savoir où se trouvent les informations antérieures.
Savez-vous ou je pourrais m'adresser ? Je trouve cela étonnant que la commune n'ait pas ces informations.
Un grand merci.
L. MATHIAS

bricor
bricor
Modératrice bénévole
Messaggi: 24525
Albero : Non grafico
Vedere il suo albero genealogico
Bonjour,

Il ne s'agit pas d'une question technique concernant le site.

J'ai déplacé le fil au forum du bistrot où de fins limiers vont vous conseiller.

Cordialement

Brigitte
Modératrice bénévole sans lien de subordination avec généanet.

Questions fréquentes
http://www.geneanet.org/forum/?topic=574496.0
________________________________________________________________
"A l'an que vèn, e se sian pas mai que siguen pas mens"

walioun
walioun
Messaggi: 7270
Albero : Grafico
Vedere il suo albero genealogico
lijewskil ha scritto:
21 febbraio 2019, 16:45
...........Ma famille possède une concession à perpétuité dans un petit village d'Auvergne. Elle a été achetée par mes grands parents en 1938. Je cherche à savoir qui sont les personnes qui y sont enterrées, mais la mairie de la commune me dit ne posséder aucune archive antérieure à 1985... …………...
Bonjour,

Un registre de cimetière est comme un registre des naissance, on y inscrit au jour le jours les inhumations.

Le plus simple est de demander à un bénévole d'aller sur place photographier, cette tombe en lui donnant "l'adresse de la tombe" ou au moins une des personne enterrée avec sa date d'inhumation, afin de pouvoir la retrouver.
Exemple de registre :
Registre Cimetière.JPG
Si la commune à informatisé ses registres de cimetière là c'est différent et c'est encore mieux dans des villes comme Nice, Mulhouse, St Denis, etc... ou on peut rechercher par individus sur le net.
Cordialement

Henri

Je ne réponds pas aux sollicitations par messagerie concernant les demandes d'aide qui peuvent l'être via le forum.

geneamangard
geneamangard
Messaggi: 2033
Albero : Non grafico
Vedere il suo albero genealogico
lijewskil ha scritto:
21 febbraio 2019, 16:45
Bonjour,
Ma famille possède une concession à perpétuité dans un petit village d'Auvergne. Elle a été achetée par mes grands parents en 1938. Je cherche à savoir qui sont les personnes qui y sont enterrées, mais la mairie de la commune me dit ne posséder aucune archive antérieure à 1985... ce qui n'est pas si vieux ! La secrétaire de mairie dit ne pas savoir où se trouvent les informations antérieures.
Savez-vous ou je pourrais m'adresser ? Je trouve cela étonnant que la commune n'ait pas ces informations.
Un grand merci.
L. MATHIAS
C'est bizarre si c'est une concession à perpétuité!
C'est le maire qui est responsable du cimetière.
"Le maire est chargé d'autoriser la plupart des opérations funéraires. Il est donc nécessaire que la trace de ces différentes autorisations soit conservée dans les archives de la mairie, et que certaines autorisations soient consignées sur le registre des concessions, afin de connaître avec précision l'identité des personnes inhumées dans les différentes concessions du cimetière.
Les autorisations du maire sont exigées notamment pour les transports de corps avant ou après la mise en bière, l'inhumation, l'exhumation, les réductions de corps ou réunion d'ossements, ainsi que pour le dépôt provisoire dans un caveau, l'incinération, la crémation, l'embaumement, etc... "

Pour avoir une copie il faut être ayant droit.
Elise

ggilbert6
male
Messaggi: 111
Albero : Non grafico
Vedere il suo albero genealogico
Bonjour,
Essayez ce site, j'ai plusieurs fois eu de bonnes surprises, et curieusement, sans adhésion.
"cimetieres-de-france.fr"

Gilbert

chantal20
chantal20
Messaggi: 4496
Albero : Non grafico
Vedere il suo albero genealogico
Bonjour,
Comme Élise je dirais c'est bizarre, mais... j'ai eu le cas d'une secrétaire de Mairie qui n'a pas su renseigner les Pompes Funèbres pour l'inhumation d'une tante dont nous souhaitions qu'elle soit enterrée avec ses parents. La personne qui avait pris la concession étant décédée elle-même, nous n'étions pas certains qu'il y avait encore une place. Finalement il a fallu prendre une autre concession et après coup nous avons su que la secrétaire habituelle (elle était en vacances à ce moment là) s'est étonnée que ma tante n'avait pas été enterrée avec mes grands parents !
Cordialement
Chantal

lijewskil
lijewskil
Messaggi: 7
Albero : Grafico
Vedere il suo albero genealogico
Merci à tous pour vos conseils, je vais étudier tout cela mais je ne suis pas très optimiste.
Est-il possible que mes grands parents aient pu acheter une concession existante ou était enterré un aïeul pour en faire la concession familiale (à perpétuité donc) !

geneamangard
geneamangard
Messaggi: 2033
Albero : Non grafico
Vedere il suo albero genealogico
Normalement, vous avez ou vous pouvez obtenir un double du certificat de concession (à perpétuité) si vous êtes ayant droit, mais au fur et à mesure il y a de plus en plus d'ayants droit...ce sont peut être des cousins qui le détiennent...Vos grand parents étaient peut être les ayants droit d'un ancêtre qui avait la concession...etc
La mairie doit avoir l'original et, en prouvant votre lien, doit pouvoir vous renseigner sur l'origine et l'appartenance de cette concession.
Elise

gadore
female
Messaggi: 90
Albero : Non grafico
Vedere il suo albero genealogico
lijewskil ha scritto:
21 febbraio 2019, 16:45
Bonjour,
Ma famille possède une concession à perpétuité dans un petit village d'Auvergne. Elle a été achetée par mes grands parents en 1938. Je cherche à savoir qui sont les personnes qui y sont enterrées, mais la mairie de la commune me dit ne posséder aucune archive antérieure à 1985... ce qui n'est pas si vieux ! La secrétaire de mairie dit ne pas savoir où se trouvent les informations antérieures.
Savez-vous ou je pourrais m'adresser ? Je trouve cela étonnant que la commune n'ait pas ces informations.
Un grand merci.
L. MATHIAS
Personnellement je ne suis pas si étonnée de cela. En effet, vous dites qu'il s'agit d'un petit village or, cela veut souvent dire qu'il y a juste le maire et le/la secrétaire de mairie pour tout gérer... et pas forcément sur un temps complet. De même, il est fort possible que la personne actuellement en poste n'ait pas eu la possibilité d'avoir un passage de relais avec celle qui le/la précédait (cela arrive souvent dans la fonction publique !).

Si le village est vraiment très petit et que vous y avez gardé ne serait-ce que contact avec une personne y résidant, vous pouvez tenter la solidarité locale. On est parfois surpris de tout ce qui se cache dans la mémoire des gens.

lbacelo2
female
Messaggi: 6
Albero : Grafico
Vedere il suo albero genealogico
Bonjour
Les informations tenaient dans une boite à chaussures à la mairie de mon village (78, à 30 km de Paris), rien de rien, mais sans difficulté, on a mis mon nom sur la concession à perpétuité de mes grands-parents puisque j'entretenais la tombe...
Rien ne m'étonne.
Lyne

cberaud
female
Messaggi: 1061
Albero : Non grafico
Vedere il suo albero genealogico
lijewskil ha scritto:
21 febbraio 2019, 16:45
Bonjour,
Ma famille possède une concession à perpétuité dans un petit village d'Auvergne. Elle a été achetée par mes grands parents en 1938. Je cherche à savoir qui sont les personnes qui y sont enterrées, mais la mairie de la commune me dit ne posséder aucune archive antérieure à 1985... ce qui n'est pas si vieux ! La secrétaire de mairie dit ne pas savoir où se trouvent les informations antérieures.
Savez-vous ou je pourrais m'adresser ? Je trouve cela étonnant que la commune n'ait pas ces informations.
Un grand merci.
L. MATHIAS
Bonjour,

Je reprends votre message initial pour vous répondre mais ce que je vais vous dire ne va pas vous rassurer.

J'ai commencé à m’intéresser aux cimetières et à la législation lorsque j'ai rencontré des difficultés à localiser les tombes d'ancêtres ou de collatéraux décédés au XX siècle ( un enfant en 1916, un adulte en 1928, un autre enfant en 1920) et dont je sais que les corps n'ont pas pu être déplacé après la mort.
Dans un premier temps, je suis allé au plus court dans mes conclusions : on (la pauvre secrétaire) ne veux pas me donner l'information et/ou on ne veux pas me permettre l’accès aux archives....
Mais il s'avère que maintenant je suis élue et que j'ai accès aux archives de ma commune. J'ai eu beau retourner tous les papiers en liaison avec le sujet. Rien et toujours rien.

La législation actuellement en vigueur date de 2008 avec pratiquement rien avant si ce n'est le code civil (plutôt vague) et le Décret du 23 Prairial an 12 (12 juin 1804) relatif au lieu d'inhumation. La loi de séparation de l’église et de l'état en 1905 en parle aussi mais ne définit rien en ce qui concerne le suivi des inhumations.
Le code des collectivités territoriales date de 1996 et cette loi l'a précisé.

https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000019960926&fastPos=1&fastReqId=1825023691&categorieLien=cid&oldAction=rechTexte

Le titre de concession étant une pièce comptable il est conservé aux archives communales depuis sa création (je ne sais pas quand). Il comporte le nom du concessionnaire (celui qui a payé) souvent le premier corps inhumé et ensuite....souvent plus rien.
Les personnes sont enterrées sans aucune mention officielle quelque part. Seule la mémoire familiale et/ou collective ainsi que les noms qui peuvent figurer sur la tombe permettent de savoir qui y repose.Dans nos archives nous avons de nombreux doubles de concessions, malheureusement, les numéros ne correspondent pas au plan du cimetière. Pour finir, celui-ci a été dé-numeroté et renuméroté entre temps. Il y a au moins 3 cahiers d'écolier avec des numéros différents (sans commentaire!)
Aujourd'hui les pompes funèbres sont dans l'obligation de demander l'ouverture de la tombe mais autrefois cela se passait "en famille". Le glas n’avait pas encore résonné que déjà l'employé communal, faisant office de fossoyeur, s’activait dans le cimetière.
Je ne vous parle pas du déplacement des cimetières (ceux qui entouraient traditionnellement les église), commencé au milieu du XIX pour des questions de place et d'hygiène. Les restes relevés (identifiés ou non) soit remis dans de nouvelles concessions (nouveau cimetière) ou mis en ossuaire, sans que des listes ne soient établies......

Beaucoup de communes ont pris conscience de ce soucis et tentent, en recoupant les informations, de lier les concessions, les tombes sur le plan et les occupants. C'est un travail fastidieux et forcément incomplet car on ne peut pas tout retrouver. Sur certaines sépultures on trouve un ou plusieurs nom de famille mais pas la liste exhaustive des morts qui y reposent. Certaines ont opté pour une gestion informatisée avec un logiciel adapté.
Ne perdez pas de vue que autrefois les membres d'une même famille (parents et enfants) pouvaient être séparés parce que dcd dans les lieux différents (on ne transportait pas les morts). J'ai la chance de connaître les sépultures de mes 8 arrières grands parents et un couple est séparé.

Alors
Oui, il se peut que la commune ne possède rien ou presque avant 1985. Je sais que c'est frustrant mais il n'y a rien à faire.
Si vous avez la possibilité d'avoir une photo de la tombe, vous aurez peut-être des noms.
Demandez aussi une recherche dans les concessions. Si vous avez la date, il doit être possible de trouver l'acte de concession, donc le concessionnaire et peut-être le et les morts enterrés.

Il me reste a vous souhaiter d'aboutir dans vos recherches.
Bonne soirée
Si vous aimez vos morts, faites leur confiance au point d’aimer leur silence.
Amélie NOTHOMB

Rispondi

Torna a “Le bistrot”