Rispondi

Les aides sociales entre 1946 et 1962.

marymt
marymt
Messaggi: 131
Albero : Grafico
Vedere il suo albero genealogico
Bonjour,
Ma grand-mère est décédée à Paris, en 1962, à l'âge de 50 ans.
Sur les actes où elle est mentionnée, elle est modiste de 1931 à 1937, puis sans emploi de 1946 à 1962.
Elle n'a jamais été mariée et vivait seule dans un appartement à Paris, avec mon père de, 1955 à 1962.
Issue d'une famille pauvre, ses parents tous deux décédés, sans mari, sans emploi, je me demande comment elle pouvait payer son loyer, ses factures et tout le reste?
J'ai fait une recherche sur les aides sociales de l'époque, elle n'était pas assez âgée pour bénéficier du minimum vieillesse, crée en 1956 et je n'ai pas trouvé grand chose d'autre.
Savez vous de quelles aides on pouvait bénéficier dans ces années là, quand on était sans emploi ou comment trouver des renseignements sur le sujet?
En vous remerciant pour votre aide,
Cordialement,
Gabrielle

mikeright
mikeright
Messaggi: 1812
Albero : Non grafico
Vedere il suo albero genealogico
Bonjour.
En province, j’ai trouvé des archives communales relatives à des aides sociales autour de 1960. Ça ne contenait pas grand chose (des justificatifs de ressources des quelques pauvres du village).
Mike.

bricor
bricor
Modératrice bénévole
Messaggi: 26304
Albero : Non grafico
Vedere il suo albero genealogico
Bonjour,

je ne sais pas quelles aides sociales existaient déjà mais il y avait des aides des paroisses me semble t-il.

Êtes vous certaine qu'elle n'avait pas de petits travaux rémunérés et non déclarés ? Cela existait beaucoup à cette époque. En étant modiste elle pouvait coudre en toute discrétion pour le voisinage.
Modératrice bénévole sans lien de subordination avec généanet.

Questions fréquentes
http://www.geneanet.org/forum/?topic=574496.0
________________________________________________________________
"A l'an que vèn, e se sian pas mai que siguen pas mens"

novice
female
Messaggi: 1192
Albero : Non grafico
Vedere il suo albero genealogico
Elle pouvait percevoir l'allocation logement puisqu'elle avait un enfant à charge.
Des aides en nature ou financières pouvaient être accordées par les bureaux d'Aide sociale; des associations caritatives (secours catholique , secours populaire, ou autres....)
Comme dit elle pouvait aussi travailler au noir
Elle pouvait bénéficier de l'aide médicale gratuite en passant par le bureau d'aide sociale
Et puis les factures des année 50/60 n'ont rien à voir avec les factures de maintenant
Cordialement
Marcelle
Inutile de m'adresser un message en privé à une réponse faite sur le forum

walioun
walioun
Messaggi: 7749
Albero : Grafico
Vedere il suo albero genealogico
Bonjour,

Le RMI devenu RSA est très récent (Rocard, il me semble !)

en 1960 il y avait le "chômage" pour les salariés privés d'emploi. Et rien ne l'empêchait de travailler à domicile, à façon ou au noir !....
Cordialement

Henri

Je ne réponds pas aux sollicitations par messagerie concernant les demandes d'aide qui peuvent l'être via le forum.

marymt
marymt
Messaggi: 131
Albero : Grafico
Vedere il suo albero genealogico
Merci beaucoup à tous pour vos réponses,
Effectivement, peut être qu'elle faisait des petits travaux de couture ou autres, non déclarés, je ne sais pas.
Et peut être aussi qu'elle bénéficiait de l'aide d'associations caritatives.
Une de mes cousines m'a dit qu'elle bénéficiait d'aides sociales, mais à part les allocations logement, je n'ai pas trouvé de quelles aides sociales elle pouvait bénéficier à cette époque.
Cordialement,
Gabrielle

bricor
bricor
Modératrice bénévole
Messaggi: 26304
Albero : Non grafico
Vedere il suo albero genealogico
Le travail non déclaré était très fréquent à cette époque, et tant mieux si elle s'est bien débrouillée pour vivre et élever son fils !
Modératrice bénévole sans lien de subordination avec généanet.

Questions fréquentes
http://www.geneanet.org/forum/?topic=574496.0
________________________________________________________________
"A l'an que vèn, e se sian pas mai que siguen pas mens"

marymt
marymt
Messaggi: 131
Albero : Grafico
Vedere il suo albero genealogico
bricor ha scritto:
15 agosto 2020, 17:43
Le travail non déclaré était très fréquent à cette époque, et tant mieux si elle s'est bien débrouillée pour vivre et élever son fils !
Merci !
Ils n'avaient pas toujours de quoi manger, mais au moins, ils ont toujours eu un toit sur la tête.
Elle a fait aux mieux de ses possibilités, je pense.

walioun
walioun
Messaggi: 7749
Albero : Grafico
Vedere il suo albero genealogico
marymt ha scritto:
15 agosto 2020, 17:15
..........................Effectivement, peut être qu'elle faisait des petits travaux de couture ou autres, non déclarés, ................
Bonjour,

A ma connaissance le travail à la maison, pour les entreprises (travail à la pièce), jusque dans les années 1950, était plus répendu qu'aujourd'hui
Cordialement

Henri

Je ne réponds pas aux sollicitations par messagerie concernant les demandes d'aide qui peuvent l'être via le forum.

novice
female
Messaggi: 1192
Albero : Non grafico
Vedere il suo albero genealogico
marymt ha scritto:
15 agosto 2020, 17:15
Merci beaucoup à tous pour vos réponses,
Effectivement, peut être qu'elle faisait des petits travaux de couture ou autres, non déclarés, je ne sais pas.
Et peut être aussi qu'elle bénéficiait de l'aide d'associations caritatives.
Une de mes cousines m'a dit qu'elle bénéficiait d'aides sociales, mais à part les allocations logement, je n'ai pas trouvé de quelles aides sociales elle pouvait bénéficier à cette époque.
Cordialement,
Gabrielle
Des aides attribuées par le bureau d'aide sociale de son domicile mais aussi peut-être une allocation mensuelle versée pour son enfant au titre d'enfant secouru. En principe cette aide était versée par la direction de la Population et de l'Action sociale de chaque département (en 1964 cette administration est devenue la DDASS)
Cordialement
Marcelle
Inutile de m'adresser un message en privé à une réponse faite sur le forum

marymt
marymt
Messaggi: 131
Albero : Grafico
Vedere il suo albero genealogico
walioun ha scritto:
15 agosto 2020, 17:59
Des aides attribuées par le bureau d'aide sociale de son domicile mais aussi peut-être une allocation mensuelle versée pour son enfant au titre d'enfant secouru. En principe cette aide était versée par la direction de la Population et de l'Action sociale de chaque département (en 1964 cette administration est devenue la DDASS)
Cordialement
Marcelle
Merci pour ces précisions Marcelle.
J'ignorais cela.
Savez vous jusqu'à quel age de l'enfant, ces aides étaient versées?
(En 1962, au décès de sa mère, mon père avait 15 ans)
Cordialement,
Gabrielle

genbasit
female
Messaggi: 4036
Albero : Grafico
Vedere il suo albero genealogico
Bonjour,

Voici un lien en partie explicatif sur les aides sociales

http://www.archives.landes.fr/arkotheque/visionneuse/visionneuse.php?arko=YTo2OntzOjQ6ImRhdGUiO3M6MTA6IjIwMjAtMDgtMTQiO3M6MTA6InR5cGVfZm9uZHMiO3M6MTE6ImFya29fc2VyaWVsIjtzOjQ6InJlZjEiO2k6MztzOjQ6InJlZjIiO2k6MjgyMDtzOjE2OiJ2aXNpb25uZXVzZV9odG1sIjtiOjE7czoyMToidmlzaW9ubmV1c2VfaHRtbF9tb2RlIjtzOjQ6InByb2QiO30=#uielem_move=0%2C0&uielem_rotate=F&uielem_islocked=0&uielem_zoom=64

Les aides étaient versées par les bureaux de bienfaisance, qui dépendaient du conseil général,
Elle résidait peut être dans une habitation à loyer modéré, ou percevait l'aide familiale au logement crée en 1948, travaillait sans être déclarée *, à cette époque c'était courant (et cela est loin d'avoir disparu), et bénéficiait d'aides sociales.Le tout lui permettant de (sur)vivre.

* garde d'enfants, travaux de couture, repassage, ménage, secrétariat, plus vraisemblablement des travaux de couture vu sa profession antérieure.
Cordialement.
NB : certaines AD possèdent les archives des bureaux de bienfaisance.

keltz
keltz
Messaggi: 732
Albero : Non grafico
Vedere il suo albero genealogico
Bonjour,

Il y avait aussi des aides pour les familles et enfants "indigents", et ces enfants devaient se déclarer a chaque rentrée scolaire, auprès de la maitresse d'école, mais en général, c'étaient des familles pauvres, ou réfugiées, ou des enfants orphelins, ils étaient obligés "de lever le doigt", a chaque rentrée scolaire, quand l'instit demandait : les indigents levez le doigt !

Alors une piste a l'Académie ?

Mes salutations

Anna

nbernad
nbernad
Messaggi: 7304
walioun ha scritto:
15 agosto 2020, 17:59
marymt ha scritto:
15 agosto 2020, 17:15
..........................Effectivement, peut être qu'elle faisait des petits travaux de couture ou autres, non déclarés, ................
Bonjour,

A ma connaissance le travail à la maison, pour les entreprises (travail à la pièce), jusque dans les années 1950, était plus répendu qu'aujourd'hui
Par exemple les travaux " à façon"

Mais aussi, des entreprises donnant du travail à domicile à des couturières : ex: les gants de cuir de Millau (12) cousus par des couturières chez elles, à la machine ou à la main
Nadine

"Si la vie est éphémère, le fait d'avoir vécu une vie éphémère est un fait éternel. ": Vladimir JANKELEVITCH
" L'avenir est un présent que nous fait le passé. " André MALRAUX

marymt
marymt
Messaggi: 131
Albero : Grafico
Vedere il suo albero genealogico
marymt ha scritto:
15 agosto 2020, 18:56
Bonjour,

Voici un lien en partie explicatif sur les aides sociales

http://www.archives.landes.fr/arkothequ ... em_zoom=6
Bonjour et merci pour votre réponse et pour vos explications.
Je ne sais pas si aux Archives de Paris, ils ont des archives des bureaux de bienfaisance, il faudra que je me renseigne.
Le lien que vous avez mis renvoie sur un registre de naissance de Donzacq 1832-1845. :)

Bien cordialement,
Gabrielle
Ultima modifica di marymt il 16 agosto 2020, 08:37, modificato 1 volta in totale.

Rispondi

Torna a “Traditions, coutumes et quotidien”