Rispondi

Evurcine et Evurce

joussetgenea
joussetgenea
Messaggi: 1522
Albero : Non grafico
Vedere il suo albero genealogico
Merci pour la date et le lien.

Oui presque toutes les églises des Mauges ont été détruites pendant les guerres de religion, puis pendant les guerres de Vendée. Devenues vétustes et trop petites ont les a reconstruites vers 1860 dans presque toutes les communes, sauf le May-sur-Evre, dont on appelle le clocher le géant des Mauges. Oui chaque commune ou presque possède sa grotte de Lourdes et elles ne sont pas très anciennes.

jerome4
male
Messaggi: 6209
Albero : Non grafico
Vedere il suo albero genealogico
joussetgenea ha scritto:
23 aprile 2010, 02:17
Merci pour la date et le lien.

Oui presque toutes les églises des Mauges ont été détruites pendant les guerres de religion, puis pendant les guerres de Vendée. Devenues vétustes et trop petites ont les a reconstruites vers 1860 dans presque toutes les communes, sauf le May-sur-Evre, dont on appelle le clocher le géant des Mauges. Oui chaque commune ou presque possède sa grotte de Lourdes et elles ne sont pas très anciennes.
Bonjour,
Décidément que de point entre les Mauges et la campagne de Vitré:
- Guerre contre les protestants
- Guerre contre les révolutionnaires
- Ferveur catholique sans précédent du XIXème siècle jusqu'à la moitié du XXème : on agrandit les églises ou on en construit des nouvelles, Golgothas (grotte de Lourdes) dans toutes les communes de la région de Vitré, des croix à de nombreux carrefour, des niches à Vierge sur les murs des maisons. Le culte marial est omniprésent: la vierge apparaît à Pontmaint en Mayenne ou à Montautour on y célèbre un grand pélérinage à Notre Dame du Roc
Sans compter tous ceux et toutes celles qui rentraient dans les ordres.


On y parle aussi un patois. Je pense que l'angevin est assez proche du parler vitréen. Ils doivent être très proches de l'ancien français, puisqu'ils sont les descendants en ligne directe. Attention cependant, souvent l'accent donne l'impression que c'est des mots différents du français ou de l'ancien français, mais souvent c'est les mêmes mots prononcés différemment.

Dans la région de Vitré, on ne prononce jamais les "é" à la fin des mots. On prononce "e". Valable pour les noms communs ou les noms propres. Par exemple, Vitré se prononce Vitre (il faut bien prononcer le "e" à la fin) .
Si dans les pays des Mauges il y a le même chose, là, on pourra dire que nos deux régions sont quasiment copie conforme!

joussetgenea
joussetgenea
Messaggi: 1522
Albero : Non grafico
Vedere il suo albero genealogico
Copie conforme sans doute pas, mais de multiples ressemblances.

Oui, Jérôme, par bien des aspects nos Mauges ressemblent bien davantage à la Bretagne, avec laquelle elle voisine, qu'à la partie est de l'Anjou, jusqu'à sa terre qui fait partie du massif armoricain et n'est point celle de la région de Saumur (où il y a des vignes, où il y avait des protestants, des républicains etc). Comme en Bretagne, nous avons des sources guérisseuses, des légendes... Il nous manque les calvaires bretons tout sculptés, mais nous avons beaucoup de croix simples sur le bord des routes. Je dois dire que je ne suis pas très dépaysée lorsque je voyage dans les terres en Bretagne ; il me faut pour cela la proximité de la mer que nous n'avons pas, ou me rendre assez loin de chez nous,  Finistère et partie nord de la Bretagne. Notre cuisine traditionnelle est aussi une cuisine de beurre salé.

A propos des vierges, il y en avait une dans une niche de la ferme de mon grand-oncle ; on nous a dit qu'elle datait du XVIIe car elle porte le bébé de l'autre coté ma famille habita cette ferme peu de temps avant les guerres de Vendée. Une de nos cousines possède une vieille vierge accoucheuse qui aurait, dit-on, servi à nos ancêtres. Sa couronne est creuse ; lorsque les premières douleurs de l'enfantement se font sentir, on y place un gros cierge qui est censé durer pendant tout l'accouchement et protéger la femme et son bébé. Qui, mieux que la vierge, elle même femme, peut, dans la religion catholique comprendre les femmes ? Dans beaucoup de maisons, il y avait une statuette de la vierge et si elle avait été rapportée de Lourdes, on ne manquait pas de vous le préciser comme si cet objet manufacturé était doté d'un surplus de pouvoir. Mais je ne sais pas si cela est spécifique à notre région.

Je ne connais pas bien le parler de Vitré, nous ne prononçons pas "e" les "é" de la fin des mots. Cependant, en voyage en Bretagne, j'ai visité un musée où une salle était consacrée au gallo (le parle-t-on à Vitré ?) et j'ai pu constater que je comprenais assez bien cette langue. Cela dit, je comprends également les autres parler du pourtour des Mauges, les frontières liguistiques ne sont jamais très nettes, alors que lorsqu'on me parle Picard, autre langue d'oil, mais plus éloignée, je suis perdue.

Un certain nombre de chansons, que l'on me chantait enfant, sont aussi bretonnes, et Botrel a écrit les mouchoirs rouges de Cholet. Jérôme, vous chantait-on dans votre enfance  la chanson du grand lustucru qui emporte dans sa besace tous les petits gars qui ne dorment pas ? Ou celle du petit Grégoire que Jésus accueille dans son paradis qui est pour les petits ? Celle de Léna le Morvan qui tricote sur la grève un gilet de laine pour son capitaine de mari, dont la mer en colère rejette le cadavre près de la tricoteuse est la première que l'on chantait aux petits dans ma famille et la première que nous fredonnions. Mais je crois que cela est spécifique à ma famille dont la branche maternelle est originaire juste de l'autre côté de la frontière Anjou Bretagne... Toutes ces chansons, et bien d'autres,  je les sais par coeur.


jerome4
male
Messaggi: 6209
Albero : Non grafico
Vedere il suo albero genealogico
isa1961 ha scritto:
24 aprile 2010, 09:39
Vu tous les menhirs qu'il y a dans les mauges, les celtes sont venus, là..

Les bretons, c'est le terme français, le principal ce sont les celtes, qui sont passés dans toute la france, à lyon, en alsace, en champagne....

Pour ce qui est des grottes, il y en a aussi au nord d'angers, à Montreuil sur Maine, il y a une grotte, et les croix, on en a aussi...
Les menhirs c'est avant les celtes!
Il est par ailleurs, très difficile de pouvoir définir le mot celte. Si on ce réfère aux langues celtiques, dans ce cas, les celtes ont occupés une large zone allant de l'Espagne aux Îles Britaniques en passant par la France et l'Allemagne.

Les bretons ont émigrès de l'Île de Bretagne vers le Vème siècle. Ils se sont installés principalement dans une grande moitié ouest de la péninsule armoricaine, qui prendra désormais le nom de Bretagne et en y apportant leur langue et leur culture.
La partie est (diocèse de Rennes et une partie de celui de Nantes) furent conquis sur le territoire franc qu'au IXème siècle.
L'influence la culture  bretonne y est donc beaucoup moins présente (on n'y a jamais parler le breton).

Pas de calvaire, et la mer est assez loin aussi dans la région de Vitré. Officiellement on y parle le gallo. Mais le gallo n'a pas d'unité linguistique. On essaye de mettre des frontières là où il n'en a pas! Le parler vitréen n'a pratiquement aucune différence avec le parler de l'est de la Mayenne, alors qu'il y a de grosses différences avec le gallo qu'on parle en Bretagne centre ou en Loire Atlantique. C'est pour ça que j'ai du mal à utiliser le mot gallo!

Evidemment qu'on cuisine au beurre salé! Je préfère encore pas de beurre que du beurre doux!

joussetgenea
joussetgenea
Messaggi: 1522
Albero : Non grafico
Vedere il suo albero genealogico
Du beurre doux ? ? ? ? Pouah ! Comme je vous comprends !

Je ne suis pas tout à fait d'accord avec le post d'Isa. Notre région, je parle des Mauges et non de l'Anjou, a été faiblement peuplée, car elle était un territoire de marches. Elle le fut davantage le long de la Loire et à l'est du département, zones que je ne considère pas comme ma région... La région était d'ailleurs à l'origine plus restreinte que ce que certains appelent Mauges actuellement et n'a jamais eu de frontières clairement définies.

S'il y a quelques traces de pierres de l'époque néolitique, quelques rares dolmens (rien de comparable avec la Bretagne), les menhirs peuvent également être confondus avec les pierres levées servant de bornes et ayant délimité des frontières fluctuantes entre pictions et bretons (oui, Jérôme, ceux qui sont venus au Ve siècle différents des celtes, et qui faisaient aussi des raids chez nous, car nous sommes proches de la Loire-Atlantique et de temps en temps nous anexaient) avant que les angevins nous conquièrent.

Bien des peuples sont passés sur nos terres ; outre pictons, bretons et angevins, sont passés, dans le désordre,  les sarrasins lors de l'invasion musulmane, des raids normands qui remontaient la Loire, des tribus déplacées par les romains vers 360, les meldagues et les teiphales (oui ça se prononce comme pour la poële !) depuis le Caucase pour peupler nos contrées trop désertes afin de mieux les défendre... (donc bien peu de gaulois conquis dans le coin !)

[quote]

Il en est de même de la langue angevine qui varie d'un région à l'autre aussi. Il est vrai que j'aurais également du mal à parler de gallo pour  la zone de la Loire Atlantique qui fait frontière avec le Maine-et-Loire : ils parlent plus comme nous, que les gens de l'ouest de l'Anjou ! Une frontière linguistique, cela n'existe pas, c'est une théorie pour tenter de classer.


jerome4
male
Messaggi: 6209
Albero : Non grafico
Vedere il suo albero genealogico
isa1961 ha scritto:
24 aprile 2010, 18:49
jerome4 ha scritto:
24 aprile 2010, 14:21

La partie est (diocèse de Rennes et une partie de celui de Nantes) furent conquis sur le territoire franc qu'au IXème siècle.
L'influence la culture  bretonne y est donc beaucoup moins présente (on n'y a jamais parler le breton).
C'est pourtant ceux là qui se réclament breton plus que les autres, et qui le font apprendre ce breton qui n'a jamais été écrit...
J'sais pas!
C'est quoi breton? Revendiquer une culture bretonne (langue, culture) ou simplement habité la Bretagne même la non-bretonnante?
La Bretagne historique correspond à une partie bretonne et une partie française. À mon sens, personne ne peut se revendiquer plus breton qu'un autre breton..
Par contre, ce que je trouve idiot c'est bien les panneaux d'entrée d'agglomération en breton dans la partie de la Bretagne où on n'a jamais parler le breton! Car c'est bien une langue étrangère dans cette partie!

jerome4
male
Messaggi: 6209
Albero : Non grafico
Vedere il suo albero genealogico
isa1961 ha scritto:
24 aprile 2010, 20:43
La Bretonnante, il parle un breton que personne ne comprends, je vois l'épouse de mon cousin, parle un breton qu'elle a apprit à l'université de Rennes, mais son père qui est côtes d'armor, ne comprend rien à cette langue.

Je ne sais pas qui est l'imbécile qui a pondu, cette langue que l'on apprends à l'université de rennes, ou de nantes, mais que les anciens ne comprennent pas, d'ailleurs c'est idiot que l'on soit à vannes, ou à st brieuc à brest, à lannion, à morlaix, et j'en passe aucun ne parle le même breton.. Les origines étant différentes. c'est un breton inutile
Oui, le breton qu'on apprend dans les écoles (et pas seulement à l'université de Rennes ou de Nantes, voir école Diwan) est du breton reconstitué à partir des différents bretons qui existe en Bretagne.
Toute proportion gardée, il se passera  la même chose qu'avec le français: disparition des différents parlers locaux au profit d'une seule langue. C'est le cours normal des choses.
Peut-être qu'un jour le français sera de trop aussi

jerome4
male
Messaggi: 6209
Albero : Non grafico
Vedere il suo albero genealogico
joussetgenea ha scritto:
24 aprile 2010, 14:58
Du beurre doux ? ? ? ? Pouah ! Comme je vous comprends !

Je ne suis pas tout à fait d'accord avec le post d'Isa. Notre région, je parle des Mauges et non de l'Anjou, a été faiblement peuplée, car elle était un territoire de marches. Elle le fut davantage le long de la Loire et à l'est du département, zones que je ne considère pas comme ma région... La région était d'ailleurs à l'origine plus restreinte que ce que certains appelent Mauges actuellement et n'a jamais eu de frontières clairement définies.

S'il y a quelques traces de pierres de l'époque néolitique, quelques rares dolmens (rien de comparable avec la Bretagne), les menhirs peuvent également être confondus avec les pierres levées servant de bornes et ayant délimité des frontières fluctuantes entre pictions et bretons (oui, Jérôme, ceux qui sont venus au Ve siècle différents des celtes, et qui faisaient aussi des raids chez nous, car nous sommes proches de la Loire-Atlantique et de temps en temps nous anexaient) avant que les angevins nous conquièrent.

Bien des peuples sont passés sur nos terres ; outre pictons, bretons et angevins, sont passés, dans le désordre,  les sarrasins lors de l'invasion musulmane, des raids normands qui remontaient la Loire, des tribus déplacées par les romains vers 360, les meldagues et les teiphales (oui ça se prononce comme pour la poële !) depuis le Caucase pour peupler nos contrées trop désertes afin de mieux les défendre... (donc bien peu de gaulois conquis dans le coin !)


Il en est de même de la langue angevine qui varie d'un région à l'autre aussi. Il est vrai que j'aurais également du mal à parler de gallo pour  la zone de la Loire Atlantique qui fait frontière avec le Maine-et-Loire : ils parlent plus comme nous, que les gens de l'ouest de l'Anjou ! Une frontière linguistique, cela n'existe pas, c'est une théorie pour tenter de classer.

Evidemment, l'Ille et Vilaine est aussi une région de marches (les marches de Bretagne). Ça a donc été une zone très instable avec de nombreux conflits entre bretons et français, puis après avec les Normands. Mais c'était il y a très longtemps.
Le (magnifique :D) château de Vitré qui était censé défendre la frontière de la Bretagne, n'aura jamais servi à se protéger des français.
Avant la bataille de St Aubin du Cormier, on ouvre en grand les portes du château de Vitré aux français. Je crois que dans la région on n'était pas pour une Bretagne de plus en plus indépendante.
D'ailleurs après l'annexation de la Bretagne à la France, la région de Vitré s'enrichi considérablement avec la production et le commerce des toiles de chanvre, qui sont ensuite envoyé à St Malo, puis embarqué sur des navires en direction de l'Espagne ou de la Hollande.

Dans la région, il n'y a pas beaucoup de menhirs (la plupart ont du être détruit pour l'agriculture), mais il y a Essé, près de Janzé (sud de Vitre), un magnifique mégalithe: la Roche aux fées. C'est une allée couverte de type angevin. C'était une sépulture d'un personnage sans doute très important vu l'ampleur de la tâche qu'il a fallut pour amener sur ce site 41 pierres qui peuvent pesées jusqu'à 40 tonnes chacune.
http://fr.wikipedia.org/wiki/La_Roche-aux-F%C3%A9es

joussetgenea
joussetgenea
Messaggi: 1522
Albero : Non grafico
Vedere il suo albero genealogico
jerome4 ha scritto:
25 aprile 2010, 12:24
Evidemment, l'Ille et Vilaine est aussi une région de marches (les marches de Bretagne). Ça a donc été une zone très instable avec de nombreux conflits entre bretons et français, puis après avec les Normands. Mais c'était il y a très longtemps.
Oui, il y a longtemps, entre le Ve et le XIe siècle, mais on peut se demander si une part des différences entre les Mauges et l'Anjou ne vient pas de là. Je ne savais pas que votre région était aussi une région de marches. [/quote]

jerome4 ha scritto:
25 aprile 2010, 12:24
Le (magnifique :D) château de Vitré qui était censé défendre la frontière de la Bretagne, n'aura jamais servi à se protéger des français.
Avant la bataille de St Aubin du Cormier, on ouvre en grand les portes du château de Vitré aux français. Je crois que dans la région on n'était pas pour une Bretagne de plus en plus indépendante.
D'ailleurs après l'annexation de la Bretagne à la France, la région de Vitré s'enrichi considérablement avec la production et le commerce des toiles de chanvre, qui sont ensuite envoyé à St Malo, puis embarqué sur des navires en direction de l'Espagne ou de la Hollande..
J'ignore ce que les Maugeois en pensaient, et même s'ils avaient une opinion ; il semblerait qu'ils en avaient marre des raids fréquents car ils ont batis leurs villages dans des endroits protégés, et ce n'est qu'après, la paix durable revenue, qu'ils deviennent plus prospères et plus nombreux avec création de nouveaux villages. Plus tard encore, Colbert qui avait un chateau ou de la famille dans la région (je ne sais plus) a fait venir des hollandais pour qu'ils enseignent leur savoir ; le climat de la région donnait un blanc parait-il exeptionnel au lin mais il fallait se perfectionner encore.

jerome4 ha scritto:
25 aprile 2010, 12:24
Dans la région, il n'y a pas beaucoup de menhirs (la plupart ont du être détruit pour l'agriculture), mais il y a Essé, près de Janzé (sud de Vitre), un magnifique mégalithe: la Roche aux fées. C'est une allée couverte de type angevin. C'était une sépulture d'un personnage sans doute très important vu l'ampleur de la tâche qu'il a fallut pour amener sur ce site 41 pierres qui peuvent pesées jusqu'à 40 tonnes chacune.
http://fr.wikipedia.org/wiki/La_Roche-aux-F%C3%A9es
Je trouve qu'effectivement il ressemble au dolmen de Bagneux près de Saumur, mais je n'en connais pas dans ma région. Il y a en revanche des pierres "druidiques" (il faut savoir que s'en est car c'est un amoncellement) ; l'une d'elle, au sommet, a une rigole qui, dit-on, permettait d'écouler le sang de la victime. Ceci est mentionné dans Celestin Port, savant du XIXe, à une époque où on croyait, comme dans Astérix, que menhirs et autres pierres étaient du fait des gaulois. Si bien que je ne saurais affirmer si elles sont druidiques ou du néolithique, mais je sais que notre région étaient peu peuplée pendant longtemps à cause des raids des différents peuples qui finissent vers le Xe siècle, et j'ai lu par ailleur dans des livres plus récents qu'elle l'était peu au néolitique également. D'autres soit-disants menhirs on été identifiés depuis, comme devant être en fait des bornes qui indiquaient les frontières fluctuantes de ces différents peuples.

jerome4
male
Messaggi: 6209
Albero : Non grafico
Vedere il suo albero genealogico
Le 1ère marche de Bretagne fut crée au VIIIème siècle constituée par le Rennais, le Nantais, le Vannetais et une partie du Maine.
C'est une zone tampon. Contrairement a ce que certains pourrait penser, la marche de Bretagne ne veut pas dire que c'est en Bretagne, au contraire, les marches sont crées pour empêcher les invasions, ici les invasions bretonnes.
Le célèbre Roland, neveu de Charlemagne, eu cette charge. Un site est appellé le saut Roland à Dompierre du Chemin (entre Vitré et Fougères) où selon la légende, Roland, sur son cheval, sauta par dessus la vallée, en laissant les traces de son cheval sur les rochers.
Une fois cette 1ère marche conquise par les Bretons, une seconde marche de Bretagne est crée par Charles le Chauve, constitué de la Touraine, du Maine et de l'Anjou en 861.
Ensuite furent crées les marches Bretagne-Poitou, dont je crois font parti les Mauges.
Par contre, je ne vois plus trop bien la continuité qu'il y a, s'il y en a, avec les anciennes marches de Bretagne?

sysmicfreddy
sysmicfreddy
Messaggi: 7
Albero : Grafico
Vedere il suo albero genealogico
J'ai également une Evurcine CHALET née en 1577 à Trémentines.

joussetgenea
joussetgenea
Messaggi: 1522
Albero : Non grafico
Vedere il suo albero genealogico
Oui c'est étrange que ce nom soit si local. A l'époque où j'ai posé la question, il n'y avait presque rien sur le net et aujourd'hui 28 pages de références sur Google ! (je ne les ai pas toutes lues, mais j'ai remarqué que certaines reprennent l'explication donnée par Isa1961 à la page 2 de ce fil Répondre #21 le: 22 Avril 2010, 20:38:05 ) :

En 1480, trois dents de ce saint Orléanais furent déposées à l'église de Trémentines. Si j'ai bien compris la fin de l'histoire les reliques d'Orléans furent détruites par les Hugueneau et on croyait qu'il n'en existait plus. Mais celles de Trémentines existaient encore et le 13 septembre 2003 elles furent replacées (les trois dents ? ou seulement une ou deux ? ; je l'ignore) à la Cathédrale Sainte-Croix d'Orléans.

Il semblerait que l'usage de ce prénom, que l'on peut imaginer commencer à être porté avant l'existence des registres de Trémentines, après 1480 donc, durent à Trémentines jusque vers le milieu du XVIII.   Puis il cesse d'être donné aux bébés, et peut-être tombe dans l'oubli puisqu'on croyait les reliques de ce saint à jamais perdues. Ce qui est étrange c'est quon ne trouve aucun Evurce ou Evurcine né ailleurs qu'à Trémentines.

On trouve désormais ce tableau sur Généanet : http://www.histoire-prenoms.com/Evurce

Récapitulation des Evurce et Evurcine de ce fil par ordre chronologique (+ un que j'ai trouvé par hasard sur un arbre Généanet) :


1 Evurcine Chalet née en 1577 à Trémentines

2 Evurce Girard né le 15 février 1621 à Trémentines http://gw5.geneanet.org/index.php3?b=re ... e;n=girard

3 Ogeron Evurcine, dates inconnues (avant 1640 car mère de Evurcine Cottenceau), épouse de Jacques Cottenceau ,

4 Ragueneau Pierre Evurce, né vers 1643 Trémentines, décédé le 1 janvier 1707 à Trémentines, époux de Cottenceau Evurcine, fils de Pierre (env 1623-1665) et Goubault Simone

5 Cottenceau Evurcine, née vers 1660, décédée le 1 février à Trémentines (49355), épouse de Ragueneau Pierre Evurce, fille de Jacques Cottenceau et Ogeron Evurcine Sosa 1125

6 Ragueneau Evurce, né vers 1688 à Trémentines, décédé le 9 septembre 1747 à Trémentines, fils de Pierre Evurce (1643-1707) et Jeanne Maillet

7 Ragueneau Evurce, né le 12 février, 1708 à Trémentines, décédé le 21 février 1708 à Trémntine, fil de Pierre  (1680-1751) et Humeau Perrine

8 Ragueneau Evurce, né le 8 février 1727 à Trémentines, décédé le 13 avril 1731 à Trémentines, fils de Pierre (1680-1751) et de Maillet Françoise


joussetgenea
joussetgenea
Messaggi: 1522
Albero : Non grafico
Vedere il suo albero genealogico
Je complète :

1 Evurce Chiron, né le 3 août 1569 (calendrier Julien) à Trémentines http://gw5.geneanet.org/index.php3?b=za ... e;n=chiron

2 Evurcine Chalet née en 1577 à Trémentines

3 Evurce Cottenceau, né vers 1580 à Trémentines http://gw0.geneanet.org/index.php3?b=28 ... cottenceau

4 Evurse Cottenceau, né le 12 juillet 1608 à trémentines http://gw0.geneanet.org/index.php3?b=28 ... cottenceau

5 Evurcine Murzeau, née le 11 décembre 1609 à Trémentines, décédée le 1er septembre 1677 à Trémentines http://gw0.geneanet.org/index.php3?b=an ... ;n=murzeau

6 Evurce Girard né le 15 février 1621 à Trémentines http://gw5.geneanet.org/index.php3?b=re ... e;n=girard

7 Ogeron Evurcine, dates inconnues (avant 1640 car mère de Evurcine Cottenceau), épouse de Jacques Cottenceau ,

8 Ragueneau Pierre Evurce, né vers 1643 Trémentines, décédé le 1 janvier 1707 à Trémentines, époux de Cottenceau Evurcine, fils de Pierre (env 1623-1665) et Goubault Simone

9 Cottenceau Evurcine, née vers 1660, décédée le 1 février 1721 à Trémentines (49355), épouse de Ragueneau Pierre Evurce, fille de Jacques Cottenceau et Ogeron Evurcine Sosa 1125

10 Evurce Cottenceau, né le 21 avril 1687 à Trémentines, décédé le 2 mai 1701 à Trémentines http://gw0.geneanet.org/index.php3?b=28 ... nceau;oc=1

11 Ragueneau Evurce, né vers 1688 à Trémentines, décédé le 9 septembre 1747 à Trémentines, fils de Pierre Evurce (1643-1707) et Jeanne Maillet

12 Ragueneau Evurce, né le 12 février, 1708 à Trémentines, décédé le 21 février 1708 à Trémentines, fil de Pierre  (1680-1751) et Humeau Perrine

13 Ragueneau Evurce, né le 8 février 1727 à Trémentines, décédé le 13 avril 1731 à Trémentines, fils de Pierre (1680-1751) et de Maillet Françoise

14 Marie Evurce Plaud, née le 26 avril 1740 à Trémentines http://gw0.geneanet.org/index.php3?b=28 ... ce;n=plaud


Quelques autres Evurce sur Généanet n'ont pas de date et/ou pas de lieu de naissance. Souvent les autres dates, ou la naissance des enfants est à... Trémentines !

cvanklaveren
cvanklaveren
Messaggi: 5821
Albero : Non grafico
Vedere il suo albero genealogico
allez encore une Evurcine, toujours née à Trémentines : Evurcine Gourdon née le 16 août 1678. ==> http://patboch.free.fr/gedail/Gedi0243.html

un Evurce Marchand + à Nouaillé en 1700 marié à une Evurcine Grenouilleau ==> http://patboch.free.fr/gedail/Gedi0479.html

une Evurcine Desnecheau ° 25 février 1577 toujours à Trémentines ==> http://mes-arbres.net/genealogie/jcl-michon/michondurandgenea0813/_DENESCHEAU_Evurcine_35954321

une autre Evurcine Girard mariée 10 février 1694 encore à Trémentines avec Georges Chaillou ==> http://giraudeau.jg.pagesperso-orange.fr/geneal/giraudea/ind/i155.htm#L3114

Evurcine Augereau née vers 1645 de La Chapelle Rousselain !

encore quelques ouailles à rajouter à votre liste :D
Cendrine



Cordialement
;) Cendrine 8-)

Les Menus de Généanet (MàJ 14/07/2018)
FAQ sur les arbres
Mes recherches infructueuses
Inutile de m'envoyer un MP en réponse à un message du forum, je n'y répondrai pas

joussetgenea
joussetgenea
Messaggi: 1522
Albero : Non grafico
Vedere il suo albero genealogico
Merci. Je complète ma liste ; je ne mets que ceux dont on sait où ils sont nés car je recherche si on donne ce prénom ailleurs qu'à Trémentines.
Je n'ai pas retrouvé de Evurcine Augereau née à La-Chapelle-Rousselin, seulement celle-ci et on ne sait pas le lieu http://mes-arbres.net/genealogie/jcl-michon/michondurandgenea0813/_AUGEREAU_Evurcine_35942298 Avez-vous le lien ?


1 Chiron Evurce, né le 3 août 1569 (calendrier Julien) à Trémentines http://gw5.geneanet.org/index.php3?b=za ... e;n=chiron

2 Chalet Evurcine née en 1577 à Trémentines

3 Desnecheau Evurcine, née le  25 février 1577  à Trémentines ==> http://mes-arbres.net/genealogie/jcl-michon/michondurandgenea0813/_DENESCHEAU_Evurcine_35954321

4 Cottenceau Evurce, né vers 1580 à Trémentines http://gw0.geneanet.org/index.php3?b=28 ... cottenceau

5 Cottenceau Evurse, né le 12 juillet 1608 à trémentines http://gw0.geneanet.org/index.php3?b=28 ... cottenceau

6 Murzeau Evurcine, née le 11 décembre 1609 à Trémentines, décédée le 1er septembre 1677 à Trémentines http://gw0.geneanet.org/index.php3?b=an ... ;n=murzeau

7 Gourdon Evurce, né vers 1620/1625 à Trémentines http://kopine.buns.free.fr/arbre/arbre/arbreHucault/genealogie/pag15.html#31

8 Girard Evurce, né le 15 février 1621 à Trémentines http://gw5.geneanet.org/index.php3?b=re ... e;n=girard

9 Ogeron Evurcine, dates inconnues (avant 1640 car mère de Evurcine Cottenceau), épouse de Jacques Cottenceau , http://gw2.geneanet.org/index.php3?b=jo ... e;n=ogeron

10 Ragueneau Pierre Evurce, né vers 1643 Trémentines, décédé le 1 janvier 1707 à Trémentines, époux de Cottenceau Evurcine, fils de Pierre (env 1623-1665) et Goubault Simone http://gw2.geneanet.org/index.php3?b=jo ... =ragueneau

11 Brunet Evurcine, née vers 1656 à Trémentines †18 janvier 1691 à Trémentineshttp://kopine.buns.free.fr/arbre/arbre/arbreHucault/genealogie/pag8.html#43

12 Cottenceau Evurcine, née vers 1660, décédée le 1 février 1721 à Trémentines (49355), épouse de Ragueneau Pierre Evurce, fille de Jacques Cottenceau et Ogeron Evurcine http://gw2.geneanet.org/index.php3?b=jo ... cottenceau

13 Girard Evurcine, née en 1671 à Trémentines décédée 3 janvier 1716 à Trémentines http://kopine.buns.free.fr/arbre/arbre/arbreHucault/genealogie/pag0.html

14 Gourdon Evurcine, née le 16 août 1678. à Trémentines ==> http://patboch.free.fr/gedail/Gedi0243.html

15 Cottenceau Evurce, né le 21 avril 1687 à Trémentines, décédé le 2 mai 1701 à Trémentines http://gw0.geneanet.org/index.php3?b=28 ... nceau;oc=1

16 Ragueneau Evurce, né vers 1688 à Trémentines, décédé le 9 septembre 1747 à Trémentines, fils de Pierre Evurce (1643-1707) et Jeanne Maillet http://gw2.geneanet.org/index.php3?b=jo ... =ragueneau

17 Ragueneau Evurce, né le 12 février, 1708 à Trémentines, décédé le 21 février 1708 à Trémentines, fil de Pierre  (1680-1751) et Humeau Perrine (page des parents je n'ai pas complété mon arbre) http://gw2.geneanet.org/index.php3?b=jo ... eneau;oc=1

18 Ragueneau Evurce, né le 8 février 1727 à Trémentines, décédé le 13 avril 1731 à Trémentines, fils de Pierre (1680-1751) et de Maillet Françoise (page des parents je n'ai pas complété mon arbre) http://gw2.geneanet.org/index.php3?b=jo ... eneau;oc=1

19 Plaud Marie Evurce, née le 26 avril 1740 à Trémentines http://gw0.geneanet.org/index.php3?b=28 ... ce;n=plaud


Rispondi

Torna a “Prénoms”