Rispondi

Famille absente des recensements à l'adresse connue - Perpignan 1931

madiva
female
Messaggi: 29
Albero : Grafico
Vedere il suo albero genealogico
Bonjour,

Je suis à la recherche de la famille Mezeray qui a vécu sans doute quelques années à Perpignan autour des années 1930 et un peu avant.

Les informations que j'ai sont celles-ci:
- François Mezeray (qui se fait aussi appeler Henri), le père, habite en octobre 1928 au 45 route de Thuir à Perpignan selon sa fiche matricule.
- Son fils Georges, mort à 19 ans et étudiant, est décédé à Perpignan le 30 décembre 1931. J'ai son acte de décès. Sur celui-ci, il est indiqué que les parents de celui-ci sont domiciliés à Perpignan, sans adresse précise.
- Sur les tables de succession où est présent Georges, il est écrit qu'il est décédé au 38 route de Thuir à Perpignan.

Ils auraient donc sans doute habité de 1928 à fin 1931 au moins à Perpignan, dans la même rue.
J'ai donc cherché dans les centaines de pages du recensement de 1931 la route de Thuir. Cela commence à la page 250 du premier registre qui se trouve ici:
http://archives.cd66.fr/mdr/index.php/rechercheTheme/requeteConstructor/3/2/A/344200/1931
Mais aucun Mezeray en vue.
J'ai cherché également par leur prénom uniquement, au cas où leur nom aurait été mal noté. Mais rien non plus.
Quelle pourrait-être l'explication? Qu'ils ne soient pas présents le jour du recensement? Je ne trouve pas mention des personnes absentes, en début ou fin du registre (il y a 2 volumes).

Je recherche donc les personnes suivantes:
- François ou Henri Mezeray, père
- Georgette Hée, mère
- Georges Mezeray, fils
et peut-être également le reste de la fratrie:
- Marcel, René, Henri, Suzanne et Robert.

Autre chose, est-ce que quelqu'un saurait si cette route de Thuir a pu changer de nom? J'en ai trouvé une sur google map, mais elle est complètement excentrée du quartier dont elle fait partie sur le recensement (quartier saint-martin) et des rues qui sont présentes avant et après sur le recensement.

Je vous remercie pour votre aide ou vos éclaircissements. Si c'est nécessaire je ferai toutes les pages du recensement, mais j'aimerais éviter car il y en a tout de même plus de 1000. :D

monserrada
female
Messaggi: 897
Bonjour

Sur les tables de successions et absences Georges est noté au 38 route de Thuir à Perpignan. Sa mère s'appellerait HUEE
mezeray.PNG
Monserrada

madiva
female
Messaggi: 29
Albero : Grafico
Vedere il suo albero genealogico
Merci Monserrada,

J'avais déjà cette information, je l'avais notée dans mon précédent message. En réalité sa mère s'appelle Georgette Hée, il s'agit là d'une erreur. J'ai tout son état civil et ceux de ses ascendants et c'est bien Hée.
Ce qui me manque c'est leur présence dans les recensements de 1931 à Perpignan :)

monserrada
female
Messaggi: 897
madiva ha scritto:
17 giugno 2020, 17:28
J'avais déjà cette information, je l'avais notée dans mon précédent message.
Dans votre message en 1928 la famille était au 45 et en 1931 il semblerait qu'elle soit au 38 route de Thuir.
Je pense que la rue a changé entre 1938 et aujourd'hui. Mais cela ne change rien au recensement!

Monserrada

madiva
female
Messaggi: 29
Albero : Grafico
Vedere il suo albero genealogico
Oui oui j'avais bien écrit les 2 adresses différentes ;)

nbernad
nbernad
Messaggi: 6480
Le recensement de la Route de Thuir semble continuer sur le Registre 2 à partir de la page 481

Mais pas de MEZERAY

Et en remontant ce registre 2, Route de Thuir, pages 431 à 433
Nadine

"Si la vie est éphémère, le fait d'avoir vécu une vie éphémère est un fait éternel. ": Vladimir JANKELEVITCH
" L'avenir est un présent que nous fait le passé. " André MALRAUX

madiva
female
Messaggi: 29
Albero : Grafico
Vedere il suo albero genealogico
Merci pour tes recherches Nadine!
Il est vrai que je n'avais pas pensé que la même rue pouvait apparaître plusieurs fois, sûrement en raison de sa longueur.
Du coup j'ai continué à chercher dans le reste des 2 registres mais je n'en suis pas encore venue à bout.

Je ne sais toujours pas où se trouve précisément cette route. J'ai l'impression que ça pourrait être l'avenue général de gaulle ou l'avenue julien panchot, tous les 2 des personnages de la 2nde guerre mondiale et qui auraient pu lui donner leur nom après la guerre. Ces deux rues semblent se trouver dans le quartier saint Martin, assez grande et en direction de la ville de Thuir.

rpitault
rpitault
Messaggi: 193
Bonjour,

Il ne peut s'agir de l'avenue du général de Gaulle ( appelée également avenue de la gare) laquelle commence place de Catalogne et se termine à la gare.
Avenue Julien Panchot, oui , et elle va bien direction Thuir.
Mais elle ne pouvait être dénommée Julien Panchot en 1931 fusillé par les allemands en 1944 à La Pinouse ( bâtiments miniers)
https://fusilles-40-44.maitron.fr/?article124733
Cordialement
Raymond

monserrada
female
Messaggi: 897
La route de Thuir était dans le prolongement de l'avenue du Maréchal Foch. Cela correspond effectivement à l'actuelle l'avenue Julien Panchot avec un tracé un peu différent en sortant de la ville.

Monserrada

madiva
female
Messaggi: 29
Albero : Grafico
Vedere il suo albero genealogico
Merci pour vos messages, vous confirmez mes impressions.
J'ai fini le "feuilletage" du recensement et il n'y a malheureusement pas d'autres vues pour la route de Thuir.
Auraient-ils pu être recensés chez un patron par exemple ? Même si sur la fiche matricule on retrouve le R pour "résidence"?

madiva
female
Messaggi: 29
Albero : Grafico
Vedere il suo albero genealogico
Vous lisez bien comme moi route de Thuir ?
Registre matricule François Mezeray 5.png

monserrada
female
Messaggi: 897
oui, oui, et de toutes façons avec le décès de Georges en 1931 également domicilié route de Thuir..il n'y a pas de doute.

Quelle était la profession du "chef de famille"?

madiva
female
Messaggi: 29
Albero : Grafico
Vedere il suo albero genealogico
Ils venaient de petits villages sur la frontière entre l'orne et le Calvados au départ. C'est une famille de tisserands à l'origine.
Ils sont ensuite à la ferté-macé sur le recensement de 1926.
Puis on retrouve donc le père et au moins un de ses fils à Perpignan. Puis ils vivent quelques années à Leers dans le nord. Le père meurt pendant la guerre dans son village natal. Enfin la mère a vécu des années aux alentours de Lyon où elle est décédée.

Ils ont beaucoup bougé visiblement. Ça peut peut-être en partie s'expliquer par le fait que le père a été commerçant (au moins en 1915 et 1933). Sinon la plupart du temps il est tisserand ou contremaître en tissage.

Je ne me souviens pas de la profession mentionnée sur l'acte de décès de son fils en 1931.

monserrada
female
Messaggi: 897
Georges était étudiant et il habitait près du lycée actuellement Lycée Arago, mais qui était un lycée de garçons autrefois;

L'industrie textile était très importante dans le Roussillon, au cours des siècles
Sinon à Perpignan :
http://www.aphpo.fr/articles/articleactivitetextile.html

Je connais mieux le textile au cours des siècles précédents dans le Roussillon, mais il faut se pencher sur le 20ème siècle!
Donc regarder sur ce qui peut se trouver à proximité, peut-être, car il n'aurait pas habité Perpignan si son emploi était à Arles sur Tech par exemple.

madiva
female
Messaggi: 29
Albero : Grafico
Vedere il suo albero genealogico
L'idée du lycée est intéressante, je vais essayer de le retrouver dans le recensement pour voir si je trouve la trace de Georges.
Et je vais rechercher du côté du textile également.
Si ça se trouve ils étaient juste absents ou ils ont été oubliés... :D

J'ai vérifié sur l'acte de décès de Georges, il n'y a pas de profession notée.

Rispondi

Torna a “Pyrénées Orientales (66)”