Rispondi

Manuel Texeira da Motta (non de Matte !) et les Indo-Portugaises

mosheas
mosheas
Messaggi: 275
Albero : Non grafico
Vedere il suo albero genealogico
Bonjour,

Pour commencer, je voudrais signaler une erreur : Manuel Texeira da Motta n'est ni le fils de Balthazar de Motte (Matte) et Catherine Douart, ni l'époux de Louise Royer ! Une simple consultation de l'acte de mariage de Manuel de Matte (Motte) et Louise Royer à Saint-Paul, le 29 juin 1694 (via l'excellent site http://iledelareunion-archive.com/ ), de l'acte de baptême d'Anne de Matte le 07 mai 1704 à Saint-Denis et de l'acte de baptême de Marie Madeleine Texer le 02 novembre 1704 à Saint-Paul (3/5) suffit pour en être convaincu...

En fait, les trois liens suivants semblent bien indiquer que Manuel Texeira da Motta est le fils d'Andrée de Rosario et de Domingos Teixeira da Motta, juif séfarade portugais (si je ne fais erreur) ayant eu affaire à l'inquisition comme le montre la notification de l'inquisition de Goa datée de 1662. Je n'ai pas eu l'occasion de consulter l'ouvrage dont il est question dans le premier lien et n'ai pas d'assez bonnes notions en langues ibériques pour comprendre tout à fait la notification, cependant...

https://gw.geneanet.org/dijoux7?iz=10218&n=de+rosario&oc=0&p=andree

https://www.ancestry.co.uk/boards/surnames.texeira/7.3.1.1.1.1/mb.ashx

https://bdlb.bn.gov.br/acervo/handle/123456789/43214

Immagine

Apparemment, les liens familiaux entre Manuel Texeira da Motta et les 14 Indo-Portugaises du "Rossignol" semblent plus compliquées qu'on le pense généralement...

Personnellement, voici ce que j'en conclus : Andrée Texeira n'est pas la sœur de Manuel mais sa mère, Texeira étant son nom d'épouse ; Marguerite n'est pas sa nièce mais sa sœur ; Ignace est soit la sœur de Manuel et Marguerite, soit leur tante paternelle (je penche pour la première solution) ; les trois femmes Rosario pourraient être des de Rosario et être de la famille d'Andrée (des sœurs, nièces, cousines...) ; considèrant qu'il y a encore deux sœurs, Thérèse et Catherine Héros, ce qui donne à cette petite troupe un côté très familial, je ne serais pas étonné que les quatorzes Indo-Portugaises soient apparentées et aient des ascendants juifs séfarades portugais.

(Un grand merci aux différentes personnes qui m'ont permis de faire ces "découvertes" !)

Moshé

vbernard20
male
Messaggi: 2055
Albero : Grafico
Vedere il suo albero genealogico
Bonsoir
En fait, il y a 2 personnages Emanuel Texier de Motte (Manoel Texeira da Mota) marié à Anne Nativel et Emmanuel de Matte (de Mattos) marié à Louise Royer.

Cordialement
Bernard

mosheas
mosheas
Messaggi: 275
Albero : Non grafico
Vedere il suo albero genealogico
Bonsoir,

Effectivement. C'est ce que j'indique au tout début. Malheureusement, beaucoup sur Geneanet (et ailleurs) font la confusion entre les deux, malgré l'incohérence que semble représenter le fait d'être mulâtre (Texeira da Motta) et d'être le fils de deux Portugais de Porto (de Matte).

Moshé

mascarenhas974
male
Messaggi: 14
Albero : Grafico
Vedere il suo albero genealogico
Bonjour, Merci pour ces liens. Je ne comprends pas quels sont les éléments qui vous font penser que Domingos Texeira da Motta est le père de Manuel Texeira da Motta.

mosheas
mosheas
Messaggi: 275
Albero : Non grafico
Vedere il suo albero genealogico
Bonjour,

Les éléments :

- pour commencer, les plus évidents, les noms Te(i)xeira da Motta combinés. Des Teixeira, c'est pas ce qui doit manquer, mais desTeixeira da Motta ?
- le nom du père de Marguerite, Domingue Téxère (donc Domingos Teixeira).
- Marguerite est née à Daman, comme quasiment tout le reste des 14 Indo-Portugaises, les autres venant de Surate, si j'en crois ce qui est souvent dit d'elles, et Daman dépendait de Goa, d'où est issue la notification de l'inquisition.
- Apparemment Andrée Téxère est Andrée de Rosario... sur les 14, trois Rosario apparentées, trois Téxère apparentées, quelles chances qu'une de Rosario-Téxère ne soit pas apparentée aux Rosario ?
- Andrée semble assez âgée pour être la mère d'Emmanuel... et puis, pourquoi emmener des femmes aussi ''âgées'' qu'Andrée ou Domingue (ou Françoise) Rosaire/Rosario (pour le coup, je ne me rapelle plus laquelle était censée être la mère de la troisième Rosario) ?
- La plupart (toutes ?) des 14 portaient des noms que prenaient les juifs séfarade portugais, ce qu'était certainement Domingos Teixeira da Motta.
- A noter qu'Emmanuel s'est installé à Bourbon, il ne s'est pas contenté de venir ''vendre sa marchandise''. Et puis, s'il était de Pondicherry, pourquoi n'emmener que des filles de Daman et Surate ? (Pour cette dernière affirmation, je peux faire erreur). Je doute que les liens d'Emmanuel avec ces femmes soient juste ''commerciaux''.

Alors, bien sûr, il manque l'acte qui prouverait la parentée d'Emmanuel avec Domingos et Marguerite, et les homonymes, ça existe, mais, perso, je pense qu'il est vraiment très probable que les deux Teixeira da Motta soient apparentés ! Mais bon, en généalogie, beaucoup d'incertitudes !

Moshé

bricor
bricor
Modératrice bénévole
Messaggi: 24500
Albero : Non grafico
Vedere il suo albero genealogico
mosheas ha scritto:
24 aprile 2018, 20:04
Bonsoir,

Effectivement. C'est ce que j'indique au tout début. Malheureusement, beaucoup sur Geneanet (et ailleurs) font la confusion entre les deux, malgré l'incohérence que semble représenter le fait d'être mulâtre (Texeira da Motta) et d'être le fils de deux Portugais de Porto (de Matte).

Moshé
Bonjour,

Généanet est un site hébergeur des arbres. Pour toute erreur et incohérence il faut contacter les propriétaires des arbres.

Cordialement

Brigitte
Modératrice bénévole sans lien de subordination avec généanet.

Questions fréquentes
http://www.geneanet.org/forum/?topic=574496.0
________________________________________________________________
"A l'an que vèn, e se sian pas mai que siguen pas mens"

mosheas
mosheas
Messaggi: 275
Albero : Non grafico
Vedere il suo albero genealogico
Bonjour Brigitte,

Le problème concernant cette erreur est qu'elle s'est répandue... Allez savoir qui en est à l'origine ? C'est cette personne que j'aurais tendance à vouloir contacter pour signaler l'erreur. Je trouve plus pertinent de la mettre ici, dans la partie du forum réservée à la Réunion, que de contacter je ne sais combien de personnes différentes... En fait, les personnes encore actives, et motivées par cette partie du grand arbre réunionnais, consulterons probablement cette partie du forum. En plus, il me semble que les alertes hebdomadaires incluront les nouveaux éléments que j'ai mis dans mon arbre... (Je vais ajouter un lien à cette page du forum sur ma fiche d'Emmanuel.) Après, j'ai déjà contacté des gens pour des erreurs certaines et obtenu ni réponse ni changement, ce qui refroidit un peu. L'inutile répété douche l'enthousiasme.

Moshé

bricor
bricor
Modératrice bénévole
Messaggi: 24500
Albero : Non grafico
Vedere il suo albero genealogico
Il y a plein de branches ainsi, qui n'existent que dans l'imagination d'un premier "généalogiste" que tout le monde a copié.

Un jour, j'avais écrit à tous les auteurs d'une branche fausse et presque personne n'a modifié !

C'est assez décourageant.

Dernière solution, je marque en source "il n'existe aucun acte donnant les parents" :lol:
Modératrice bénévole sans lien de subordination avec généanet.

Questions fréquentes
http://www.geneanet.org/forum/?topic=574496.0
________________________________________________________________
"A l'an que vèn, e se sian pas mai que siguen pas mens"

mosheas
mosheas
Messaggi: 275
Albero : Non grafico
Vedere il suo albero genealogico
C'est encore pire quand une branche a du succès ! On se prend à regretter que le gars ne soit pas entré dans les ordres au lieu de procréer ! On aurait eu la paix, au moins !

Enfin, heureusement qu'il y a le forum !

J'ai mis une note et un lien sur ma fiche... On verra bien le résultat...

Bon, après, y a pas mort d'homme (même s'ils sont tous bien morts à présent) ou de conflit sur l'héritage...

mosheas
mosheas
Messaggi: 275
Albero : Non grafico
Vedere il suo albero genealogico
Bonjour,

Je mettrai les erreurs que j'ai pu commettre sur le compte de mon enthousiasme et des aberrations que l'on peut trouver sur internet et qui piègent même les personnes les plus mesurées (ce que je ne suis peut-être pas, en vérité)... Je viens de prendre conscience d'une chose : Manuel Texeira da Motta est mort à Saint-Paul en 1758, à l'âge (approximatif sans doute) de 90 ans. Ce qui veut dire qu'en 1678, il avait eu à peu près 10 ans !!! Mouais, je sens que des conn... bêtises se sont encore glissées sur le net ! J'avoue que j'en ai un peu marre... Cela ne fout pas nécessairement en l'air tout ce qui précède mais Manuel n'avait probablement rien à voir avec l'arrivée des 14 Indo-Portugaises ! Je pense encore que les 14 descendaient peut-être de sépharades portugais... Peut-être même que Manuel a un rapport avec ce Domingos, idem pour Marguerite, mais, bon, trop de doutes, trop de bêtises mises sur internet et ailleurs... Désespérant... Désolé pour les fausses pistes... qui ne le sont peut-être pas toutes... mais bon... Je m'en vais élaguer un peu mon arbre... l'entretien, c'est important !

Moshé

Utente non iscritto (lamasticot974)
avatar
Bonjour !
Je me permets de rejoindre cette conversation, vos trouvailles étant quand même intéressantes !
D'après le procès Vauboulon, lors de l'interrogatoire du père Hyacinthe, celui-ci stipule que Jacques Barrière (époux d'Ignace Texeira) est le cousin germain (ce qui n'est pas le bon lien de parenté selon moi) par alliance de Jean Bidon (époux de Geneviève Royer : fille d'Antoine et de Marguerite Texeira). De plus, Jean Bidon confirme par la suite être parent par alliance de Jacques Barrière ! Ignace Texeira et Marguerite Texeira viennent donc de la même famille avec certitude.
Source : http://payet.voyeaud.org/Proces/Assignation_7.php

mosheas
mosheas
Messaggi: 275
Albero : Non grafico
Vedere il suo albero genealogico
Bonjour et merci pour cette information !

Je me demande qu'elle était l'âge d'Ignace et Marguerite à leur arrivée à Bourbon. Je ne pense pas, par exemple, qu'Ignace soit la sœur d'Andrée (dont le nom de jeune fille serait de Rosario) car je doute qu'une sœur adopte le nom de l'époux de sa sœur.

Suite à plusieurs erreurs qu'on retrouve sur le net (voire dans certains ouvrages), erreurs qui pour certaines m'ont conduitent vers l'erreur (clairement, Manuel Texeira da Motta était trop jeune en 1678 pour se charger de ''conduire'' les 14 Indo-Portugaises à Bourbon !), j'en suis venu à abandonner certaines de mes idées/intuitions trop rapidement. Maintenant, je me demande si Manuel n'aurait pas pu venir à bord du Rossignol, son arrivée ayant été éclipsée par celles des Indo-Portugaises... Ce n'est pas une affirmation, bien sûr, mais juste un questionnement...

Quoi qu'il en soit, je suis persuadé que les liens familiaux entre les 14 Indo-Portugaises sont plus nombreux qu'on le pense généralement...

Concernant l'ascendance séfarade possible des Indo-Portugaises, il est à noter qu'il existait, si j'en crois la page de Wikipedia suivante https://en.m.wikipedia.org/wiki/History_of_the_Jews_in_India?wprov=sfla1 ), à Madras, dans la seconde moitié du 17è siècle, des séfarades tels que Pedro Pereira ou Alvaro da Fonseca... Je ne prétends pas qu'ils sont apparentés à Monique Péreire ou Louise Fonsèque, bien sûr... Par contre, ça montre qu'il existe une possibilité sérieuse que ces dernières aient des ascendants séfarades... Pas sûr mais possible... Échapper à l'Inquisition aurait été une très bonne motivation pour émigrer à Bourbon...

Moshé

Utente non iscritto (lamasticot974)
avatar
Bonjour !
En effet Manuel Texeira était beaucoup trop jeune pour avoir conduit 14 indo-portugaises, je ne comprends pas pourquoi on l'associe à ce fait. Faisait-il effectivement parti de ce voyage ? Selon certaines sources il serait arrivé vers 1681 à Bourbon. Dans une lettre concernant le gouverneur Vauboulon il dit avoir environ 21 ans en 1691. (http://payet.voyeaud.org/Proces/Texere.php)
Effectivement, je me demande dans quelles circonstances les 14 grand-mères indo-portugaises des Réunionnais sont-elles arrivées à Bourbon ? Etait-ce comme pour les quelques Françaises venues de la Salpêtrière ?
Un autre problème qui en émane est l'origine géograhique de ces femmes en comparaison à celui d'Emmanuel Techer, si beaucoup viennent de la côte ouest entre Surate et Daman, Emmanuel Técher serait né à Pondichéry.
Quant aux termes de Boucher concernant Emmanuel Técher était-ce un hasard ? Antoine Boucher bien qu'il est effectivement bien connu Emmanuel Técher et qu'il ait également vécu en Inde pouvait-il vraiment savoir qu'Emmanuel Técher venait d'une famille sépharade ou non ?

Néanmoins je vous rejoins sur le fait que l'Inde pouvait offrir une porte d'éxil pour de nombreux sépharades face à l'Inquisition, sachant que Técher et les 14 autres grand-mères ont nécessairement une ascendance portugaise, une ascendance sépharade est très probable !

mosheas
mosheas
Messaggi: 275
Albero : Non grafico
Vedere il suo albero genealogico
Bonjour,

Je me demande d'où vient exactement le Rossignol... De Surate, Pondichéry ou bien d'ailleurs ? J'ai vu sur certains sites indiquer à la fois une provenance de Surate et la présente comme "organisateur" de Manuel Texeira da Motta... La seconde information étant erronée, qu'en est-il de la première ? Si les 14 venaient bien du même coin de l'Inde (Surate/Daman/Vitendam [où se trouve d'ailleurs ce dernier lieu ? ce nom sonne plutôt néerlandais à mes oreilles, même si je ne connais pas grand chose à cette langue.]), il n'est peut-être pas obligatoire qu'elles soient arrivées directement du nord-ouest de l'Inde...

Au sujet d'Antoine Boucher, je ne connais que les bribes d'informations attrapées ça et là... Je ne sais pas si, concernant Manuel, il a déjà évoqué des origines juives/séfarades...

Moshé

Utente non iscritto (lamasticot974)
avatar
Bonjour !
Selon Antoine Boucher, voici les premières lignes du portrait de Manuel Técher dans ses Mémoires en 1710 : "Est un Portugais des Indes, mulâtre, âgé de 43 ans, glorieux, et fainéant, comme le sont ordinairement tous les Portugais. Il a, cependant eu assez bonneéducation. Il sait lire, et écrire, et ne dessine pas mal. Il sait même quelque chose du latin, et se mêle un peu de la chirurgie, et de la médecine,qu'il se persuade savoir à fond. La vérité est qu'il ne saigne pas mal, mais c'est ce qu'il sait de mieux , il est assez bon menuisier, et charpentier, pointivrogne, etfort dévot ; mais avec cela d'une avarice, qui approche de la juifrerie, et grand diseur de pas grand chose, faisant le beau discoureur, et l'habile homme, mais ce qu'il croit de trop savoir ne le fait passer que pour une bête dans l'esprit des gens bien sensés"

Source : https://gw.geneanet.org/matt050283?n=techer+texere+de+motte+ou+texeira+da+motta&oc=&p=emmanuel+manuel

A mon avis cela constitue plus une petite "pique" d'Antoine Boucher vis-à-vis de Técher, émettant un stéréotype pour caricaturer celui-ci. Néanmoins Boucher le considère comme "mulâtre", ce qui voudrait donc dire qu'il est effectivement né d'un père portugais et d'une mère indienne ? d'autant plus que Boucher insiste souvent sur la couleur de peau des habitants de la Réunion de l'époque au début de chaque portrait, moyen pour lui de catégoriser la population. Par exemple selon lui Thérèse Héros, veuve de François Rivière, est considérée comme "noire" (je m'excuse des termes évidemment), tandis que Sabine Rabelle "Est une portugaise des Indes, mulâtresse" également selon lui. Néanmoins cette catégorisation n'est pas forcément pertinente selon moi.

Quant au Rossignol il est en effet possible qu'il soit parti de Surate et qu'il ait été ravitaillé à Pondichéry, un des comptoirs français les plus proches. Peut-être même que d'autres femmes indiennes faisaient partie de la traversée mais n'ont pas survécu ?
Selon cette source (https://dpr974.wordpress.com/2017/04/06/portraits-de-femmes-a-bourbon-de-1663-a-1710-par-angelique-gigan/) en 1667, 32 jeunes femmes françaises avaient embarqué pour Bourbon mais seules 5 survécurent. Les traversées étaient souvent périlleuses.

Il est interessant de noter que les rescapés du massacre de Fort-Dauphin ont également fait escale à Surate vers 1676 avant de se fixer à Bourbon, peut-être que certaines Indiennes sont arrivés dans l'île à ce moment là ?

Toujours est-il que le mystère plane autour de ce fameux Rossignol et je suis étonné par le fait qu'aucun document de la Compagnie des Indes semble mentionner cela.

Rispondi

Torna a “La Réunion”