CHRONIQUE FAMILIALE « NO LIMIT » Nouvelles chroniques – Novembre 2016

symi43
symi43
Messaggi: 568
Albero : Non grafico
Vedere il suo albero genealogico

ESPRIT ES-TU LÀ ?  LA MAISON HANTÉE DE SAINT-MARTIN-D’OLLIÉRES (1956)
Dans la série « Sons et Ténèbres », ce fut le feuilleton d’une partie de l’été bien relayé les journalistes locaux  de  « La Montagne » et  de « La Liberté » .
Pensez-donc une maison hantée aux confins de la Haute-Loire et du Puy-de-Dôme, rien de tel pour conquérir des lecteurs en proie de peu de distractions !
Si les locataires de la maison et les villageois ne s’émeuvent  guère de la présence du « fantôme », les habitants des alentours et les  vacanciers présents  s’empressent de faire le déplacement jusqu’à  Saint-Martin-d’Ollières . Certains soirs, on compte une cinquantaine de voitures garées dans le village ! Chacun veut être confronté  à ces spectaculaires bizarreries et  rien de tel  pour alimenter  les discours les plus fantasmagoriques….

>>>> Retour soixante ans en arrière ….

<hr>
DANS LES CAHIERS DE TANTE ANAÏS CE MOIS-CI
En ce mois de novembre où l’on  fête les morts, découvrons quelques légendes de notre Auvergne  liés à tout ce qui entoure l’au-delà et les mystères  du trépas,  sans oublier la désobéissance à la puissance divine qui conduit aux  inévitables apparitions  diaboliques  ….

- La nuit de la Toussaint … (Haute-Loire)
Dans  le village des Sauvages en Haute-Loire,  on raconte que tante Rose éprouve une très grande dévotion pour les morts. Au cours d’une prière qui leur est  adressée, une foule étrangement vêtue de blanc envahit  sa chambre et l’entraîne  sur la route de Lafarre. Elle reconnait ses morts, alors qu’en chemin d’autres fantômes se joignent au funeste convoi …

- On ne doit pas travailler le dimanche … (Cantal)
Une forte récompense à la clé, bravant l’interdiction divine, la Marguerite se rend au champ pour écarter du fumier plutôt que d’aller à la messe. Dans sa tâche, elle est agréablement surprise d’être aidée par une trentaine de petits personnages. Certes, le travail a été facilité, mais  à quel prix ? Celui de s’être donnée au diable ?

- Les enfants morts sans baptême (Auvergne)
Alors qu’il creuse la tombe en pleine nuit, le fossoyeur entend trois cris déchirants et interrompt sa sinistre  besogne.…

- Danse  macabre sur le ruisseau de Gui (Puy-de-Dôme)
Dans la commune de Doranges, les mauvais esprits de toutes sortent ont pris l’habitude de se réunir au bord  du ruisseau de Gui . Toute la nuit, ils vont danser sur l’eau au son d’une lugubre et funèbre musique. Les rares spectateurs, pris par la peur, récitent des chapelets. Un homme plus courageux que les autres, décide  de chasser les intrus et perd tout son crédit en rapportant ce qu’il a constaté …

- La Procession des Trépassés  (Aurillac)
Le jour des morts, à minuit, des fantômes se rendent en procession de l’abbatiale jusqu’au cimetière. On l’appelle  « La procession des Trépassés » et il faut être fort … très fort pour être simplement le spectateur de lugubre cortège ….


>>> Que la lecture de ces quelques lignes vous soit douce….

<hr>
CONNAÎTRE LEUR HISTOIRE, HISTOIRE DE SE CONNAÎTRE
Les Chroniques Familiales proposées par les Membres de Geneanet

Plus de 400 chroniques recensées.
>>> La liste


Merci pour votre accueil  et  vos encouragements,

Torna a “Chronique familiale ”