Rispondi

Question de nom

shadokopm
male
Messaggi: 125
Albero : Grafico
Vedere il suo albero genealogico
Bonjour,

Soit une femme mariée en 1934 en banlieue parisienne. Pas d'enfant avant guerre, et, pendant la guerre, les époux vivent séparés. À la fin des années 1940, la femme attend un enfant d'un autre et les époux, qui ne semblent pas avoir revécu ensembles depuis la guerre, décident de divorcer. Deux questions :
- Si la naissance a lieu avant le divorce, est-il possible que la naissance se fasse sous un nom autre que celui du mari "officiel" ?
- Si la naissance a lieu après le divorce, le délai pour un remariage n'étant pas écoulé, le naissance se fait-elle obligatoirement sous le nom de jeune file de la mère ?

Bien cordialement,
PM

dbassanobarat
female
Messaggi: 1473
Albero : Grafico
Vedere il suo albero genealogico
En fait je crois que cela dépend de qui déclare, et des délais aussi pour le divorce (si l'enfant est conçu quand le divorce est prononcé).
Une histoire complexe entre 1880 et 1903:

Rosalie Pélissier 16 ans épouse en 1880 Jean Delmas.
Deux enfants Alexis Delmas et Joséphine Delmas en 1884 (ma grand-mère).
Rosalie "monte" à Paris.

A un autre enfant avec un arrière cousin Georges Pélissier en 1886 (reconnu par son père Antoine, pas reconnu par Rosalie),il a le nom de son père (qui se trouve être celui de sa mère)
Divorce de Delmas le jugement est prononcé en Mars 1891.
A une petite fille en Novembre 1891 huit mois plus tard, celle -ci s'appelle Clémentine Delmas, fille de Rosalie Pélissier et officiellement de Jean Delmas ,(mais d'Antoine Pélissier biologiquement) et elle est élevée par le couple Pélissier/Pélissier avec son frère GeorgesPélissier (né de mère inconnue) et sa soeur Joséphine Delmas (Alexis est mort).
En 1903, Rosalie Pélissier,divorcée Delmas épouse Antoine Pélissier père de deux de ses enfants, dont un seul porte le nom et les deux filles celui de son ex-mari.
Très logique, mais très bizarre!
Cordialement

bricor
bricor
Modératrice bénévole
Messaggi: 23394
Albero : Non grafico
Vedere il suo albero genealogico
Bonjour,

Pour la période donnée, 1934 / 1940 je crois qu'il faut un désaveux de paternité de la part du mari pour que l'enfant ne porte pas son nom.

Le mari a sans doute pu prouver qu'il n'y a pas eu de vie commune à la période de conception de cet enfant.

Cordialement

Brigitte
Modératrice bénévole sans lien de subordination avec généanet.

Questions fréquentes
http://www.geneanet.org/forum/?topic=574496.0
________________________________________________________________
"A l'an que vèn, e se sian pas mai que siguen pas mens"

nbernad
nbernad
Messaggi: 6036
bricor ha scritto:
26 marzo 2020, 07:57
Bonjour,

Pour la période donnée, 1934 / 1940 je crois qu'il faut un désaveux de paternité de la part du mari pour que l'enfant ne porte pas son nom.

Le mari a sans doute pu prouver qu'il n'y a pas eu de vie commune à la période de conception de cet enfant.

Cordialement

Brigitte
https://www.persee.fr/doc/pop_0032-4663_1977_num_32_1_16492

C00.JPG
Nadine

"Si la vie est éphémère, le fait d'avoir vécu une vie éphémère est un fait éternel. ": Vladimir JANKELEVITCH

"Mariage de jeune homme avec jeune fille est de Dieu, mariage de jeune homme avec vieille femme est de rien, mariage de vieillard avec jeune fille est du diable" Proverbe

jmff2
jmff2
Messaggi: 3911
Albero : Non grafico
Vedere il suo albero genealogico
Bonjour,
J'ai un cas similaire, dans la période 1890/1930.

Marie Lucie Rollin est l'épouse de Léon Louvet, qui décède en 1909. Je n'ai pas trouvé d'acte de divorce.
Elle aura 3 enfants entre 1898 et 1901, mais le père de ces enfants est Jean Louis Ducret. Les enfants portent tous le nom de Ducret.
Pour réussir le tour de passe-passe, chacun des enfants est déclaré et reconnu par le père, et né "de mère non dénommée".
Jean Louis Ducret et Marie Lucie Rollin se marient en 1925.

C'est grâce d'une part aux infos de la famille, d'autre part en croisant les témoins à différents événements que j'ai pu reconstituer leur histoire.

https://gw.geneanet.org/jmff2_w?lang=fr&pz=arsene&nz=fournier&p=marie+lucie&n=rollin
Cordialement,

MF
----------------------------------------------------------
Arrêtez-vous un instant.
Ecoutez la marche du temps.
Charles Trénet
-----------------------------------------------------
Windows10, Chrome, Geneatique 2020

shadokopm
male
Messaggi: 125
Albero : Grafico
Vedere il suo albero genealogico
Bonjour,

Merci pour vos réponses !

En fait, j'ai posé cette question pour savoir quel nom chercher pour en savoir davantage sur l'enfant : je "sais" par la famille que l'enfant a été conçu avant le divorce puisque c'est son existence qui le provoque. L'histoire familiale sous-entend que s'il n'y avait pas eu cet enfant, les époux auraient continué de vivre séparément sans autre formalité, mais que je doute un peu de cette version car l'époux se remarie un an après le divorce. Je ne connais pas la destinée de l'épouse sauf qu'elle ne s'est pas remariée puisqu'elle décède "divorcée de l'époux que je connais" : il est donc possible que le divorce ait été recherché suite à la rencontre de l'époux avec une autre, qu'il a épousée.
Quoi qu'il en soit, j'aurais aimé connaître l'enfant et je ne sais pas trop comment le trouver ! En fait, je ne suis même pas certain qu'il existe...

@jmff2 : "mon" histoire se passe aussi à Malakoff !!!

Bien cordialement,
PM

EDIT remplacé puis qu'elle par puisqu'elle.

geneamangard
geneamangard
Messaggi: 1973
Albero : Non grafico
Vedere il suo albero genealogico
Bonjour,
L'enfant conçu durant le mariage est présumé avoir pour père le mari de la mère. Cette présomption n'est écartée que :
-dans le cas où l'enfant est né plus de trois cent jours après la dissolution du mariage (divorce, décès),
-ou plus de trois cent jours après la disparition du mari déclaré absent,
-ou si l'enfant a été déclaré à l'état civil sans l'indication du nom du mari et s'il n'a de possession d'état qu'à l'égard de sa mère.
c'est à dire.
-La personne qui a déclaré la naissance à l’officier d’état civil n’a désigné le mari en qualité de père.
-L’enfant a été conçu pendant une période de séparation légale, c’est-à-dire lorsque les parents ont fait une demande en divorce ou en séparation de corps.

Si tel n'est pas le cas, il reste au mari d'intenter une action en " désaveu ", qui consiste à combattre la présomption et donc à faire juger qu'il n'en est pas le père de l'enfant dont sa femme a accouché.

Il y a donc beaucoup de solutions si la présomption est écartée car déclaration ne vaut pas reconnaissance à l'époque.
La mère a pu le déclarer mais n'a pas pu le reconnaître car il s'agit d'un enfant issus d'un adultère.L'enfant porte par usage le patronyme de la mère.
Elle a aussi pu l'abandonner et accoucher sous le secret. L'enfant porte un patronyme qui lui est attribué par l'administration.
Le père biologique a pu le reconnaître mais de mère inconnue si il n'était pas marié, l'enfant porte le nom du père biologique.
Le mari de la femme a accepté que l'enfant porte son nom, le mari est prioritaire et il n'a pas fait de désaveux,l'enfant porte le nom du mari.
La solution est
- de lire le jugement du divorce et voir si l'on parle de cet enfant.
- Rechercher les Tables de succession et d'absence au nom et date du + de la mère pour voir si il y a un testament, ou si une donation
a été faites à l'enfant.
-Rechercher dans les recensements à l'adresse de la mère pour retrouver l'enfant.
Bon courage
Élise

shadokopm
male
Messaggi: 125
Albero : Grafico
Vedere il suo albero genealogico
Bonsoir,

Merci pour cet "inventaire" très précis... mais qui me fait comprendre que j'ai peu de chance de trouver car l'enfant, s'il est né dans la commune où résidait la dame n'a ni son nom ni celui de son ex (j'ignorais qu'il pouvait porter un autre nom que celui d'un des époux).
Et elle, je la perds de vue question recensement jusqu'à son décès, 50 ans plus tard et à ~600 km.
J'essayerai quand même les tables de succession et de trouver le jugement de divorce : un grand merci pour ces pistes !
Sinon, peut-être, un jour, par hasard...

Bien cordialement,
PM

Rispondi

Torna a “Le bistrot”