Rispondi

Personne ressuscitée - Avez vous déjà trouvé un exemple comme celui-là ?

slpeautre79
slpeautre79
Messaggi: 2
Albero : Grafico
Vedere il suo albero genealogico
Bonjour,

En cherchant mes oncles et tantes, je suis tombé sur Adele Félicité Bergeat, qui a épousé mon grand grand oncle Pierre Archambault à Saint privé (89) en 1871.
Avec l'acte de mariage, j'ai retrouvé sa date de naissance, le 03/09/1823 à Dammarie sur loing (45)
Quelle ne fut pas ma surprise en furetant dans les actes de la même commune de trouver son acte de déces en février 1824, à l'age de... 6 mois !!
J'ai bien relu tous les actes les noms des parents correspondent, les communes et les lieux également.

Est-il possible que des pères viennent annoncer un peu trop vite le décès d'un enfant ?
Est-ce que l'un ou l'une d'entre vous a déjà rencontré ce cas de figure ?

Merci pour vos réponses

nelfe33
nelfe33
Messaggi: 557
Albero : Grafico
Vedere il suo albero genealogico
J'ai rencontré le cas avec une aïeule, sensiblement à la même époque, en Gironde.
Date de naissance indiquée dans l'acte de son mariage, je retrouve ledit acte. Sauf que 6 mois plus tard, décès d'une fille avec le même prénom/nom, des mêmes parents, âgée de 6 mois... Et elle n'avait pas de sœur jumelle. Je n'ai jamais compris cette histoire.

lyonnais92
male
Messaggi: 2830
Albero : Grafico
Vedere il suo albero genealogico
Bonjour,

l'arbre de toyotalj fait apparaitre des soeurs à Adèle.

Si l'arbre de jop2477 donne un mariage pour Marie Claire, on ne sait rien du destin de Josephine Augustine 1825.

Il faudrait retrouver la famille dans les recensements pour voir si Josephine Augustine n'est pas nommée Adèle.

Cordialement

dominique95880
dominique95880
Messaggi: 5955
Albero : Non grafico
Vedere il suo albero genealogico
Bonjour

Pour ma part, j'ai également trouvée une personne décédée deux fois, mais je n'ai jamais pu trouver l'acte constatant qu'elle était ressuscitée après son premier décès.
https://gw.geneanet.org/dominique95880?p=anne+therese&n=more

Je pense qu'il y a eu confusion au moment du décès n°2 avec sa sœur, toutes les deux ayant thérèse dans leurs prénoms.

Dominique

portnawak
portnawak
Messaggi: 88
Albero : Grafico
Vedere il suo albero genealogico
J'ai eu le cas d'une fillette morte à quelques jours et de nouveau quelques mois plus tard, je n'ai jamais compris ce qui avait pu se passer (dans les deux cas l'âge annoncé correspondait à la date de naissance).

slpeautre79
slpeautre79
Messaggi: 2
Albero : Grafico
Vedere il suo albero genealogico
Bonjour et merci pour vos messages,

J'avais prévu de creuser le sujet et de vérifier les actes de ses fréres et soeur pour essayer de trouver une explication.
En effet @Lyonnais92 j'avais vu l'arbre de toyotalj et je vais aller retracer les actes qu'il ou elle a trouvé.
Ensuite de consulterai en effet les recensements, ce que je vais régulièrement pour essayer d'avoir dans le mesure du possible des fratries exhaustives.
La recherche sur dammarie sur Loing est un peu plus fastidieuse car plusieurs tables décénnales sont lacunaires au début du 19eme siècle.

Merci encore et bon week end ! Finalement le confinement c'est parfait pour la généalogie.

micgail
micgail
Messaggi: 1730
Albero : Non grafico
Vedere il suo albero genealogico
Bonjour,
Ce n'est pas tout à fait une résurrection, mais presque : http://recherche.archives.allier.fr/ark:/84133/a011519373573Xg4isM/1/385
Et on a sonné les cloches ....! :)
Allegati
Marie Vernezy.jpg

nelfe33
nelfe33
Messaggi: 557
Albero : Grafico
Vedere il suo albero genealogico
micgail ha scritto:
27 marzo 2020, 16:50
Bonjour,
Ce n'est pas tout à fait une résurrection, mais presque : http://recherche.archives.allier.fr/ark:/84133/a011519373573Xg4isM/1/385
Et on a sonné les cloches ....! :)
Première fois que je lis une telle annotation dans un registre, ça m'a fait bien rire :D

shadokopm
male
Messaggi: 125
Albero : Grafico
Vedere il suo albero genealogico
Bonjour,

Perso, je trouve cet acte un peu "inquiétant" : comment croire à la présence des témoins lors d'un enterrement si, à l'évidence, la totalité de la rédaction est fictive et possiblement faite à l'avance ? Il m'est arrivé plusieurs fois de "conclure" d'un tel acte que telle ou telle personne est présente le jour dit alors que peut-être il n'en n'était rien !

Tenez-vous à l'abri !
PM

micgail
micgail
Messaggi: 1730
Albero : Non grafico
Vedere il suo albero genealogico
shadokopm ha scritto:
28 marzo 2020, 12:34
Bonjour,

Perso, je trouve cet acte un peu "inquiétant" : comment croire à la présence des témoins lors d'un enterrement si, à l'évidence, la totalité de la rédaction est fictive et possiblement faite à l'avance ? Il m'est arrivé plusieurs fois de "conclure" d'un tel acte que telle ou telle personne est présente le jour dit alors que peut-être il n'en n'était rien !

Tenez-vous à l'abri !
PM
Bonjour,
:?: :?: :?:
Pourquoi parlez vous de rédaction fictive ? Le décès semblait effectif (on est dans la campagne bourbonnaise au XVIIIème siècle), et le curé a rédigé, peut être à l'avance, l'acte de sépulture sachant pertinemment qui seraient les témoins .
Les sacrements avaient été administrés et il savait donc qui était présent. Ce curé a été longtemps en charge de cette paroisse et on peut constater aisément que ses registres étaient particulièrement bien tenus et les actes très lisiblement rédigés.

pelisson
pelisson
Messaggi: 2224
Albero : Non grafico
Vedere il suo albero genealogico
Bonjour,
Comme précisé par Lyonnais92, il arrive que l'officier d'état civil, recherchant la naissance de la future mariée, se trompe d'acte et choisisse celui d'une sœur, qui a pu potentiellement mourir avant.
Pelisson

chantal20
chantal20
Messaggi: 4230
Albero : Non grafico
Vedere il suo albero genealogico
pelisson ha scritto:
28 marzo 2020, 14:05
Bonjour,
Comme précisé par Lyonnais92, il arrive que l'officier d'état civil, recherchant la naissance de la future mariée, se trompe d'acte et choisisse celui d'une sœur, qui a pu potentiellement mourir avant.
Pelisson
Bonjour
Je confirme que ce genre d'erreur arrivait assez facilement. J'ai même trouvé un acte de mariage où le marié n'étant pas de la commune, outre son acte de naissance avaient été transmis les actes de décès de ses parents et grands-parents.
1ère erreur : la date de décès du père était indiquée 10 ans avant les faits, je n'y comprenais plus rien et ne trouvais rien à cette date jusqu'à ce que je m'aperçoive que c'était 10 ans avant jour pour jour. Il s'agissait d'une erreur soit de copie ou de lecture de la Mairie où a eu lieu le mariage.
2e erreur : dans le même acte, une des grands-mères était décédée avant d'avoir eu certains de ses enfants !!! En réalité il y avait bien un acte de décès à ce nom et à cette date mais il s'agissait d'une homonyme. Là l'erreur provenait de la Mairie du Marié qui avait transmis le mauvais acte.
Conclusion, si j'avais traité cette famille en commençant par cet acte de mariage je serais partie sur une fausse filiation sur une branche ;)
Cordialement
Chantal

chantal20
chantal20
Messaggi: 4230
Albero : Non grafico
Vedere il suo albero genealogico
chantal20 ha scritto:
28 marzo 2020, 14:50
pelisson ha scritto:
28 marzo 2020, 14:05
Bonjour,
Comme précisé par Lyonnais92, il arrive que l'officier d'état civil, recherchant la naissance de la future mariée, se trompe d'acte et choisisse celui d'une sœur, qui a pu potentiellement mourir avant.
Pelisson
Bonjour
Je confirme que ce genre d'erreur arrivait assez facilement. J'ai même trouvé un acte de mariage où le marié n'étant pas de la commune, outre son acte de naissance avaient été transmis les actes de décès de ses parents et grands-parents.
1ère erreur : la date de décès du père était indiquée 10 ans avant les faits, je n'y comprenais plus rien et ne trouvais rien à cette date jusqu'à ce que je m'aperçoive que c'était 10 ans avant jour pour jour. Il s'agissait d'une erreur soit de copie ou de lecture de la Mairie où a eu lieu le mariage.
2e erreur : dans le même acte, une des grands-mères était décédée avant d'avoir eu certains de ses enfants !!! En réalité il y avait bien un acte de décès à ce nom et à cette date mais il s'agissait d'une homonyme. Là l'erreur provenait de la Mairie du marié qui avait transmis le mauvais acte.
Conclusion, si j'avais traité cette famille en commençant par cet acte de mariage je serais partie sur une fausse filiation sur une branche ;)
Cordialement
Chantal

shadokopm
male
Messaggi: 125
Albero : Grafico
Vedere il suo albero genealogico
micgail ha scritto:
28 marzo 2020, 13:30
Bonjour,
:?: :?: :?:
Pourquoi parlez vous de rédaction fictive ? Le décès semblait effectif (on est dans la campagne bourbonnaise au XVIIIème siècle), et le curé a rédigé, peut être à l'avance, l'acte de sépulture sachant pertinemment qui seraient les témoins .
Les sacrements avaient été administrés et il savait donc qui était présent. Ce curé a été longtemps en charge de cette paroisse et on peut constater aisément que ses registres étaient particulièrement bien tenus et les actes très lisiblement rédigés.
- Pourquoi parlez vous de rédaction fictive ? Parce que le curé décrit l'enterrement, et non pas le supposé décès. Il décrit quelque chose qui n'a jamais eu lieu !
- il savait donc qui était présent. NON, il ne pouvait savoir qui assisterait à l'enterrement.
- ses registres étaient particulièrement bien tenus et les actes très lisiblement rédigés : la forme est peut être impeccable, mais quid du contenu ?
Perso, (perso), après un tel constat, je serais plus que dubitatif sur l'ensemble des registres ! Mais je suis peut-être trop méfiant ?

micgail
micgail
Messaggi: 1730
Albero : Non grafico
Vedere il suo albero genealogico
shadokopm ha scritto:
28 marzo 2020, 15:46
micgail ha scritto:
28 marzo 2020, 13:30
Bonjour,
:?: :?: :?:
Pourquoi parlez vous de rédaction fictive ? Le décès semblait effectif (on est dans la campagne bourbonnaise au XVIIIème siècle), et le curé a rédigé, peut être à l'avance, l'acte de sépulture sachant pertinemment qui seraient les témoins .
Les sacrements avaient été administrés et il savait donc qui était présent. Ce curé a été longtemps en charge de cette paroisse et on peut constater aisément que ses registres étaient particulièrement bien tenus et les actes très lisiblement rédigés.
- Pourquoi parlez vous de rédaction fictive ? Parce que le curé décrit l'enterrement, et non pas le supposé décès. Il décrit quelque chose qui n'a jamais eu lieu !
- il savait donc qui était présent. NON, il ne pouvait savoir qui assisterait à l'enterrement.
- ses registres étaient particulièrement bien tenus et les actes très lisiblement rédigés : la forme est peut être impeccable, mais quid du contenu ?
Perso, (perso), après un tel constat, je serais plus que dubitatif sur l'ensemble des registres ! Mais je suis peut-être trop méfiant ?
Bonjour,
Il n'y avait pas, à l'époque, d'acte de décès, mais seulement un acte de sépulture, qui "couvrait" les deux événements. Habituellement l'inhumation se faisait le lendemain du décès. Et pour le curé, les personnes qui étaient présentes lors du décès, servaient de témoins. Les gens étaient moins "compliqués" que de nos jours ! Et, en définitive, qu'est ce qui compte : est ce la présence des gens lors du décès ou lors de l'enterrement ? Il me suffit, pour ma part, qu'ils soient là.
Je suis d'accord avec vous que, dans le cas présent, il a "vendu la peau de l'ours ...", mais avouez aussi que ce qui est arrivé était exceptionnel !
Quant aux registres, c'est facile à vérifier : ils sont en ligne !
Ultima modifica di micgail il 28 marzo 2020, 16:12, modificato 1 volta in totale.

Rispondi

Torna a “Le bistrot”